Saint Jean Bosco, l'Ange des jeunes et des plus démunis

Doté d'une intelligence, d'une mémoire, d'une volonté et d'une agilité physique exceptionnelles, il était suivi par ses pairs dès son enfance.Sa fête est fixée le 31 janvier.

Saint Jean Bosco est né le 16 août 1815 à Castelnuovo de Asti, et sa mère, Margarita Occhiena, lui a donné une solide éducation chrétienne et humaine. Doté d'une intelligence, d'une mémoire, d'une volonté et d'une agilité physique exceptionnelles, il était suivi par ses pairs dès son enfance, organisant des jeux qu'il interrompait au son des cloches pour les amener à l'église. Il a été ordonné prêtre à Turin en 1841, et c'est là qu'il a commencé son activité pastorale avec San José Cafasso.

Son programme, ou plutôt sa passion, était l'éducation des jeunes, en particulier les plus pauvres et les plus abandonnés. Il a rassemblé un petit groupe qu'il emmenait jouer, prier et souvent manger avec lui. La compagnie bruyante et inconfortable de Don Bosco devait constamment changer de lieu jusqu'à ce qu'il trouve enfin un endroit fixe sous le hangar Pinardi, qui fut la première cellule de l'Oratoire.

Il a commencé à partir de zéro, mais avec Dieu et la Vierge à ses côtés.

Avec l'aide de sa mère Margarita, sans moyens matériels et malgré l'hostilité persistante de beaucoup, Don Bosco a donné vie à l'Oratoire de Saint françois de Sales : un lieu de rencontre dominical pour les jeunes qui voulaient passer une journée de joie saine, une pension avec des écoles d'art et de métiers pour les jeunes travailleurs, et des écoles régulières pour les études humanistes, selon une pédagogie qui serait connue dans le monde entier comme la "méthode préventive", basée sur la religion, la raison et l'amour.

"La pratique de la méthode préventive repose entièrement sur les paroles de Saint Paul qui dit : La charité est bienveillante et patiente ; elle supporte tout, mais espère tout et endure tout".

Pour assurer la continuité de son œuvre, Saint Jean Bosco a fondé la Société de Saint François de Sales (les Salésiens) et les Filles de Marie Auxiliatrice (les Salésiennes). Il a été un écrivain populaire extrêmement prolifique, fondant des écoles d'imprimerie, des magazines et des maisons d'édition pour promouvoir la presse catholique, la "bonne presse".

À lire aussi | Des voleurs envahissent un sanctuaire au Portugal

Bien qu'étranger aux luttes politiques, il a servi d'intermédiaire entre le Saint-Siège, le gouvernement italien et la maison de Savoie.

Il était un saint joyeux et aimable, se considérant comme un "prêtre dans la maison du pauvre ; prêtre dans le palais du Roi et des Ministres". Bon polémiste contre la secte des Vaudois, selon la mentalité de l'époque, il n'a jamais eu honte de ses amitiés avec les protestants et les Juifs de bonne volonté : "Nous condamnons les erreurs", a-t-il écrit dans le 'Catholique', "mais nous respectons toujours les personnes". Saint Jean Bosco est décédé le 31 janvier 1888 et a été canonisé par Pie XI en 1934.

Cet article a été initialement publié par Gaudium Press puis traduit par LeCatho | Lien original.

Quelle est ta réaction ?
J'adore
J'adore
0
J'aime
J'aime
0
J'aime pas
J'aime pas
0
Je déteste
Je déteste
0
Napo
Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Légitimiste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *