in , , ,

Saint Martin de Tours sort du milieu des flammes indemne

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Saint Martin de Tours sort du milieu des flammes indemne

Saint Sulpice Sévère, écrit au Prêtre Eusèbe concernant Saint Martin de Tours et l’incident qu’il a rencontré en pleine nuit.

La Lettre de Saint Sulpice au Prêtre Eusèbe est à l’occasion d’un accident particulier arrivé à Saint Martin de Tours, en faisant la visite d’une Église de son diocèse. Le feu prit pendant la nuit à la paille qu’on lui avait préparée pour se coucher.

Un certain poussé par le malin esprit, dit en apprenant cet événement :

« Comment Martin, qui a ressuscité les morts, & garanti des maisons d’incendie, n’a-t-il pu se garantir lui-même du feu ? »

Saint Sulpice témoigne de l’horreur de ce langage, & compare celui qui en était auteur, aux Juifs qui insultaient Jésus-Christ attaché à la croix, & aux Gentils de l’île de Malte qui voyant que Saint Paul sauvé tout récemment du naufrage avait été mordu ensuite d’une vipère, le traitèrent de meurtrier poursuivi par la vengeance divine.

À lire aussi | Chandeleur : un jour saint d’obligation oublié

Il dit ensuite que les Saints ne font jamais plus illustres que quand par leurs vertus, ils ont triomphé
des dangers ; que Saint Paul vivant pendant trois jours au fond de la mer, n’était pas moins admirable que Saint Pierre marchant sur les eaux ; que si tous les hommes sont exposés sans distinction aux misères de la vie, la patience à les supporter distingue les Saints de ceux qui ne le sont pas ; enfin que l’épreuve du feu à laquelle Sainte Martin avait été exposé, au lieu de nuire à sa réputation, lui avait donné un nouveau lustre, puisqu’il sortit du milieu des flammes sans en avoir été endommagé, les ayant éteint lui-même par la vertu du signe de la croix & de la prière.

Saint Sulpice ajoute, que s’il n’a pas rapporté cet événement miraculeux dans la vie de Saint Martin, on ne doit pas s’en étonner, puisqu’il y avait déclaré que son dessein n’était pas d’entrer dans tout le détail des actions de ce Saint Évêque : ce qui aurait demandé un volume immense.

Cette Lettre ne fut donc écrite qu’après la vie de Saint Martin.

Source : Histoire générale des auteurs sacrés tome 10 – R. P Dom Remy Cheillier – 1742

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Chandeleur : un jour Saint d'obligation oublié

Chandeleur : un jour saint d’obligation oublié

Des peintures de Templiers découvertes dans l'Église St Martin de Linxe

Des peintures de Templiers découvertes dans l’Église St Martin de Linxe