Sainte Marguerite Marie et l'acte de consécration au cœur de Jésus

Sainte Marguerite Marie et l'acte de consécration au cœur de Jésus

Sainte Marguerite Marie est née en 1647, décède en 1690 et est canonisée en 1920 par le pape Benoit XV. Elle se consacre au Seigneur dès l'âge de cinq ans : "Mon Dieu, je vous consacre ma pureté et vous fais voeu de perpétuelle chasteté."

Voici son acte de consécration au cœur de Jésus.

Cœur adorable de mon aimable Jésus, siège de toutes les vertus, source inépuisable de toutes les grâces, qu'avez-vous pu trouver en moi, capable de vous gagner jusqu'à ce point, que de m'aimer avec tant d'excès, tandis que souillé de mille péchés mon cœur n'avait pour vous que de la dureté & de l'indifférence ?

Les témoignages éclatant de la tendresse de votre amour pour moi, lors même que je ne vous aimais point, me font espérer que vous agréerez les marques par lesquelles je veux vous témoigner que je vous aime.

Agréez donc, ô mon aimable Sauveur, le désir que j'ai de me consacrer entièrement en l'honneur & à la gloire de votre sacré Cœur : agréez la donation que je vous fais de tout ce que je suis : je vous consacre ma personne et ma vie, mes actions, mes peines et souffrances, ne voulant être désormais qu'une victime consacrée à votre gloire, maintenant embrasée, et un jour, s'il vous plaît tout à fait consumée des sacrées flammes de votre amour.

Je vous offre donc, ô mon Seigneur & mon Dieu, je vous offre mon cœur, avec tous les sentiments dont il est capable, que je prétends être toute ma vie parfaitement conforme aux sentiments du vôtre. Me voilà donc, Seigneur, tout à votre Cœur, me voilà tout à vous.

O mon Dieu ! que vos miséricordes sont grandes envers moi : Dieu de majesté ? Hé que
suis-je, pour que vous daigniez agréer le sacrifice de mon cœur ? Il sera désormais tout à vous ce cœur et les créatures n'y auront plus de part : aussi n'en valent-elles pas la peine. Soyez désormais, aimable Jésus, mon père, mon ami, mon maître & mon tout : je ne veux plus vivre que pour vous.

Recevez, aimable Sauveur des hommes, le sacrifice que le plus ingrat des hommes fait à votre sacré Cœur, pour réparer le tort que jusqu'à cette heure, je n'ai cessée de lui faire, en correspondant si mal à son amour. Je lui donne peu : mais du moins je lui donne tout ce que je puis lui donner, et tout ce que je fais qu'il souhaite ; & quand je lui consacre ce cœur, je le lui donne pour ne le reprendre jamais.

Apprenez. Moi, ô mon aimable Sauveur, le parfait oubli de moi-même, puisque c'est la seule voie qui me puisse donner l'entrée que je désire dans votre Cœur sacré ; & parce que, je ne ferai rien désormais qui ne soit à vous, faites en forte que tout ce que je ferai soit digne de vous.

À lire aussi | La Chambre des représentants adopte un projet de loi sur le mariage gay

Enseignez-moi ce que je dois faire pour parvenir à la pureté de votre amour : mais donnez-le-moi cet amour et un amour très-ardent & très-généreux. Donnez-moi cette profonde humilité, sans quoi on ne saurait vous plaire, & accomplissez en moi parfaitement toutes vos Saintes volontés, & dans le temps, & pendant toute l'éternité.

Ainsi soit-il.

Source : La vie de la vénérable Mère Marguerite Marie - Mgr Jean-Joseph Languet - 1690

Napo
Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Légitimiste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *