in , , ,

Archie Battersbee, 12 ans, meurt après avoir été débranché

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Archie Battersbee, 12 ans, meurt après avoir été débranché

Le petit garçon britannique Archie Battersbee était dans le coma depuis avril. Les experts catholiques en bioéthique ont condamné la décision de l’hôpital de débrancher le respirateur de l’enfant, qui a été baptisé à l’hôpital.

Archie Battersbee, le garçon britannique de 12 ans dont la famille a mené un combat juridique infructueux pour empêcher ses médecins de le débrancher d’un respirateur, est mort samedi.

« Je peux simplement dire que je suis la maman la plus fière du monde – un si beau petit garçon, et il s’est battu jusqu’à la toute fin« , a déclaré sa mère, Hollie Dance, aux journalistes à l’extérieur du Royal London Hospital, où Archie est décédé, rapporte le New York Times. « Et je suis si fière d’être sa maman« .

Archie était dans le coma sous respirateur depuis avril, date à laquelle il a été retrouvé inconscient avec une ligature autour du cou. Selon les médias, sa famille soupçonne qu’il aurait participé à un défi sur les réseaux sociaux.

Les médecins d’Archie au Royal London Hospital ont affirmé que le garçon, dont le cœur battait encore, était « très probablement » en état de mort cérébrale, mais aucun test concluant n’a été effectué. Un juge de la Haute Cour britannique a accédé à la demande des médecins d’effectuer le test, mais celui-ci, exigé par le code de pratique britannique, n’a pas été réalisé car les médecins ont déterminé qu’il risquait de produire un résultat faussement négatif.

Sa famille, qui s’est opposée au test du tronc cérébral parce qu’elle le jugeait trop dangereux, a fait valoir qu’Archie avait besoin de plus de temps pour se rétablir autant que possible.

La famille a présenté une vidéo montrant Archie en train de pleurer et de serrer la main de sa mère. Dans une décision rendue le 13 juin, la juge de la Haute Cour a déclaré que les preuves n’étaient pas convaincantes. Elle a ordonné aux médecins de débrancher le garçon du respirateur, affirmant que les preuves médicales disponibles montraient qu’Archie était en état de mort cérébrale au 31 mai. Une cour d’appel a ensuite confirmé la décision.

La semaine dernière, les parents d’Archie ont épuisé leurs options juridiques lorsque la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a refusé d’intervenir dans l’affaire.

« C’était la dernière chose à faire, n’est-ce pas ? Et une fois de plus, notre pays a laissé tomber un enfant de 12 ans« , a déclaré Mme Dance, selon la BBC.

Les experts catholiques en bioéthique ont condamné la décision de l’hôpital de débrancher Archie. Avant la mort d’Archie, le Centre de bioéthique Anscombe, basé au Royaume-Uni, a publié une déclaration disant : « Il semble extraordinaire que les questions de vie et de mort soient des questions d’équilibre de probabilité plutôt que de détermination au-delà d’un doute raisonnable.« 

Le centre de bioéthique a publié une déclaration après l’annonce de la mort d’Archie.

« La bataille judiciaire concernant les soins d’Archie Battersbee est le dernier exemple en date de la mort d’enfants qui se complique par un conflit non résolu entre les parents et les autorités hospitalières. Il semble évident que l’approche clinique, interpersonnelle, éthique et juridique actuelle de ces situations pose de sérieux problèmes« , indique la déclaration.

« Le cas tragique d’Archie Battersbee doit conduire à une réforme afin que de tels conflits puissent être évités à l’avenir« , a ajouté le centre.

« Nos dernières pensées et nos prières vont à la famille d’Archie, et à Archie lui-même. Que son âme et celles de tous les fidèles défunts, par la miséricorde de Dieu, reposent en paix« , conclut la déclaration.

Lors d’un témoignage au tribunal, une porte-parole de la famille a décrit la famille d’Archie comme étant « vaguement chrétienne » mais pas pratiquante avant son traumatisme crânien. Archie, cependant, a été attiré par le christianisme parce qu’il a vu des combattants de MMA prier avant de monter sur le ring, a déclaré la porte-parole.

« Archie avait économisé pour, puis commencé à porter une petite croix et une bague de Saint-Christophe dans les deux années précédant l’accident« , indique le jugement de la Haute Cour du 13 juin.

À lire aussi | 12 pèlerins polonais en route pour Medjugorje meurent

« Archie avait parlé d’être baptisé et voulait que sa mère l’emmène à un service religieux à Noël. Cela a conduit la famille à faire baptiser Archie alors qu’il était inconscient. La mère, le frère et la sœur d’Archie ont ensuite été baptisés le dimanche de Pâques à l’hôpital« , indique le jugement.

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register ( Lien de l’article ). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire