in , ,

Avoir des enfants plutôt que des animaux de compagnie conseille le Pape

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Avoir des enfants plutôt que des animaux de compagnie conseille le Pape

Le pape François a déclaré que c’était une perte de civilisation lorsque les animaux de compagnie remplacent les enfants dans la société, encourageant les couples à « prendre le risque » de devenir parents.

« L’autre jour, je parlais de l’hiver démographique que nous avons aujourd’hui … de nombreux couples n’ont pas d’enfants parce qu’ils ne le souhaitent pas, ou ils n’en ont qu’un – mais ils ont deux chiens, deux chats », a déclaré le pape François à son audience générale .

« Oui, les chiens et les chats remplacent les enfants. Oui, c’est drôle, je comprends, mais c’est la réalité, et ce déni de la paternité et de la maternité nous diminue, nous enlève de l’humanité.. »

S’exprimant dans la salle Paul VI du Vatican, le pape a déclaré qu’avec cet « égoïsme » de la part de certains couples, « la civilisation vieillit » alors que « la richesse de la paternité et de la maternité est perdue ».

« Je demande à saint Joseph la grâce d’éveiller les consciences et de penser à ceci : avoir des enfants. La paternité et la maternité sont la plénitude de la vie d’une personne. Pensez-y », a-t-il dit.

À lire aussi | Nos sœurs religieuses sont une chance pour la France

La première audience générale du pape en 2022 a été marquée par quelques changements. Le Vatican a annoncé le 5 janvier qu’à partir de maintenant, les religieux et les laïcs du Vatican liraient les salutations dans différentes langues lors de l’audience de mercredi.

Pour la première fois, des laïcs, hommes et femmes, lisent les salutations en langue. Sœur Andrea Lorena Chacón, membre des Missionnaires eucharistiques de Nazareth, a lu le message d’accueil en espagnol, tandis que Christopher Wells, un employé de Radio Vatican, était le lecteur en anglais.

Lors de l’audience diffusée en direct, le pape a poursuivi sa série de méditations sur la vie de saint Joseph en se concentrant sur le rôle du saint en tant que père adoptif de Jésus.

« Cet aspect particulier de Joseph nous permet aujourd’hui de réfléchir sur la paternité et la maternité. Et cela, je crois, est très important : penser à la paternité aujourd’hui parce que nous vivons à une époque d’orphelinat notoire », a déclaré le pape François.

Le pape dit que l’on peut ressentir un sentiment d’orphelin chez beaucoup de gens.

« Que saint Joseph, qui a pris la place du vrai père, Dieu, nous aide à comprendre comment résoudre ce sentiment d’orphelinat qui nous est si nocif aujourd’hui », a déclaré le pape.

Le pape François a passé une grande partie de son audience à parler d' »accepter la vie par le chemin de l’adoption », qu’il a qualifié d’acte « généreux et beau ».

« Combien d’enfants dans le monde attendent que quelqu’un s’occupe d’eux. Et combien de conjoints souhaitent être pères et mères, mais échouent pour des raisons biologiques ; ou bien, bien qu’ayant déjà des enfants, ils veulent partager l’affection familiale avec ceux qui en ont été privés. Il ne faut pas avoir peur de choisir la voie de l’adoption, de prendre le ‘risque’ de l’acceptation. »

Le pape François a souligné que « avoir un enfant est toujours un risque ». Mais il a ajouté qu' »il est plus risqué de ne pas en avoir ».

« Il est plus risqué de nier la paternité, ou de nier la maternité, qu’elle soit physique et spirituelle. Un homme et une femme qui volontairement ne développent pas un sentiment de paternité et de maternité manquent quelque chose de fondamental, d’important. Pensez-y, s’il vous plaît », a-t-il déclaré.

Le pape a fait une prière à la fin de sa méditation pour que « personne ne se sente privé d’un lien d’amour paternel », et a demandé à saint Joseph d’intercéder pour les couples qui souhaitent avoir un enfant :

Saint Joseph,
toi qui as aimé Jésus d’un amour paternel,
sois proche des nombreux enfants qui n’ont pas de famille
et qui souhaitent un père et une mère.
Soutenez les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants,
Aidez-les à découvrir, à travers cette souffrance, un projet plus grand.
Assurez-vous que personne ne manque d’un foyer, d’un lien,

d’une personne pour prendre soin de lui ;
et guéris l’égoïsme de ceux qui se ferment de la vie,
afin qu’ils ouvrent leur cœur à l’amour. Amen.

À lire sur CH

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire

Nos sœurs religieuses sont une chance pour la France

Nos sœurs religieuses sont une chance pour la France

Un évêque kényan appelle au calme suite à une attaque présumée d'Al-Shabab

Un évêque kényan appelle au calme suite à des attaques d’Al-Shabab