in , ,

Biden va signer un décret sur l’avortement en réponse à Dobbs

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Biden va signer un décret sur l'avortement en réponse à Dobbs

Le président Joe Biden signera vendredi un décret visant à protéger l’accès à l’avortement en réponse à la décision de la Cour suprême d’annuler l’arrêt Roe v. Wade, qui a légalisé l’avortement en 1973.

« Le président Biden a clairement indiqué que la seule façon de garantir le droit des femmes de choisir est que le Congrès rétablisse les protections de l’arrêt Roe en tant que loi fédérale« , peut-on lire dans une fiche d’information de la Maison Blanche du 8 juillet.

« En attendant, il s’est engagé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour défendre les droits reproductifs et protéger l’accès à un avortement sûr et légal.« 

Pour ce faire, il signera un « décret protégeant l’accès aux services de santé génésique« .

Ce décret portera sur quatre domaines généraux : l’accès aux « services de santé génésique« , y compris l’avortement et la contraception ; la vie privée des patients et l’accès à l’information ; la sécurité des patients, des prestataires et des cliniques ; et la coordination des efforts fédéraux visant à protéger « les droits génésiques et l’accès aux soins de santé.« 

Les dirigeants nationaux pro-vie ont exprimé leur inquiétude quant à l’ordre, en particulier son impact sur les médicaments d’avortement.

« Il est tragique que cette administration utilise son pouvoir pour pousser à des avortements de plus en plus douloureux qui nuisent aux femmes et prennent des vies innocentes« , a déclaré Jeanne Mancini, présidente de March for Life, dans un communiqué.

« L’effort de l’administration pour promouvoir l’avortement chimique, qui comporte des risques importants pour la santé des femmes, encore plus que l’avortement chirurgical, est particulièrement préoccupant.« 

De même, la présidente de Susan B. Anthony Pro-Life America, Marjorie Dannenefelser, a souligné que « le président Biden a une fois de plus cédé au lobby extrême de l’avortement, déterminé à mettre tout le poids du gouvernement fédéral pour promouvoir l’avortement.« 

« Les démocrates ne reculeront devant rien pour promouvoir leur programme d’avortement à la demande, jusqu’au moment de la naissance, payé par les contribuables – y compris les médicaments dangereux et abortifs vendus par correspondance – même si cela implique de vider de sa substance le filibuster (règle parlementaire) qui existe depuis longtemps, d’augmenter la taille de la Cour suprême ou de placer les avorteurs sous des tentes dans les parcs nationaux« , a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Au titre de la sauvegarde de « l’accès à la santé génésique« , M. Biden a demandé au secrétaire d’État à la santé et aux services sociaux de protéger l’avortement et la contraception « médicamenteuse« , de garantir des soins médicaux d’urgence, en particulier pour les femmes enceintes, d’éduquer le public plus en profondeur sur la question et de réunir des avocats publics.

« Cette représentation pourrait inclure la protection du droit de voyager hors de l’État pour obtenir des soins médicaux« , peut-on lire dans la fiche d’information.

Dans le cadre de la protection de la vie privée des patients, le décret promet de protéger les consommateurs contre les violations de la vie privée et les pratiques trompeuses, ainsi que de protéger les informations de santé sensibles.

L’administration protégera également les patientes souhaitant avorter ainsi que les prestataires et les cliniques pratiquant l’avortement, y compris les « cliniques mobiles, qui ont été déployées aux frontières pour offrir des soins aux patients hors de l’État« , selon la fiche d’information.

À lire aussi | Œuvres contemporaines pour le règne du Sacré Cœur et la réparation

Dans le cadre de la coordination des efforts fédéraux, le décret prévoit la création d’un « groupe de travail interagences sur l’accès aux soins de santé génésique« , chargé d’organiser l’élaboration de politiques et de programmes fédéraux interagences.

M. Biden, qui est censé être « catholique », a soutenu à plusieurs reprises l’avortement, contrairement à l’enseignement de l’Église catholique selon lequel la vie humaine doit être respectée et protégée dès le moment de la conception.

Cet article a été publié originellement et en anglais par le Catholic World Report ( Lien de l’article ). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire