in , , ,

Le Saint-Siège réaffirme la solution à deux États en Terre Sainte

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Devant le Conseil de sécurité de l’ONU, l’observateur permanent du Saint-Siège a exhorté les autorités israéliennes et palestiniennes à faire preuve de courage pour la paix.

L’Observateur Permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies, l’archevêque Gabriele Caccia, s’est adressé au Conseil de sécurité à New York sur les bombardements impitoyables et les blocus de représailles dans la bande de Gaza et sur les risques concrets d’extension du conflit et d’augmentation des tensions internationales.

Le représentant du Saint-Siège a souligné l’escalade alarmante de la violence, « traduite par des niveaux déplorables de souffrance » pour les civils, rappelant une fois de plus que « la guerre est toujours une défaite » pour l’humanité car elle « entrave la vocation innée de la famille humaine à la fraternité« .

Ensuite, l’archevêque Caccia a centré son discours sur trois points. Tout d’abord, il a transmis la « condamnation absolue et sans équivoque » du Saint-Siège de l’attaque terroriste perpétrée par le Hamas et d’autres groupes armés le 7 octobre contre le peuple d’Israël.

« Comme l’a clairement affirmé le pape François, le terrorisme et l’extrémisme alimentent la haine, la violence et la vengeance, ne causant que des souffrances mutuelles« , a-t-il souligné, ajoutant que « ces crimes témoignent d’un mépris total pour la vie humaine et sont injustifiables« .

C’est pourquoi l’archevêque Caccia a de nouveau appelé à la libération immédiate des 222 otages israéliens détenus à Gaza, un appel que le pontife a réitéré mercredi lors de son audience générale.

Jusqu’à présent, le Hamas n’a libéré que quatre captifs, dont un citoyen américain, sa fille et deux personnes âgées, et l’émirat du Qatar (qui entretient des relations avec le Hamas mais maintient des liens de sécurité avec les États-Unis) joue un rôle diplomatique majeur dans les négociations pour la libération des otages.

Le deuxième point mis en avant par le nonce apostolique était que la responsabilité pénale des actes terroristes « ne pourra jamais être attribuée à une nation ou à un peuple entier« .

« Le droit à la légitime défense dans tout conflit doit toujours respecter le droit international humanitaire, y compris le principe de proportionnalité« , a-t-il souligné.

Enfin, l’archevêque Caccia a exprimé la « grave préoccupation du Saint-Siège face à la catastrophe humanitaire en cours à Gaza, qui a coûté la vie à des milliers de personnes et a déplacé des centaines de milliers de personnes« .

Le « siège total » imposé par Israël à la bande de Gaza « a causé une souffrance indiscriminée parmi la population« , y compris de nombreux enfants, en raison de la pénurie de nourriture, d’eau, de carburant et de fournitures médicales.

À lire aussi | Mgr Fernandez : « Le seul but de l’homme sur terre est d’être un saint »

C’est pourquoi il a appelé à la « facilitation et à la poursuite des corridors humanitaires« , afin que l’aide puisse atteindre toute la population de Gaza.

Nécessité de « courage » pour renouveler l’engagement envers une paix juste
L’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies a conclu son intervention en appelant à la fois l’État d’Israël et l’État de Palestine à « faire preuve de courage pour renouveler leur engagement envers une paix basée sur la justice et le respect des aspirations légitimes des deux parties« .

Dans ce sens, il a réaffirmé que la « Saint-Siège est convaincue que la solution à deux États offre encore des perspectives pour une telle paix« .

« Face à l’escalade de la violence, il est impératif que les autorités de l’État d’Israël et de l’État de Palestine fassent preuve de courage pour renouveler leur engagement envers une paix basée sur la justice et le respect des aspirations légitimes des deux parties.

Bien que le chemin du dialogue semble étroit actuellement, c’est la seule option viable pour mettre fin de manière durable au cycle de violence qui a enveloppé cette terre, si chère aux chrétiens, aux juifs et aux musulmans« .

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire

Mgr Fernandez : "Le seul but de l'homme sur terre est d'être un saint"

Mgr Fernandez : « Le seul but de l’homme sur terre est d’être un saint »

L'Évangile, debout sur un pied - Homélie pour le 30e dimanche de l'année

L’Évangile, debout sur un pied – Homélie pour le 30e dimanche de l’année