Le sang de Saint Janvier se liquéfie à Naples une troisième fois
in , , , , , ,

Le sang de Saint Janvier se liquéfie à Naples une troisième fois

Saint Janvier, connu sous le nom de San Gennaro en italien, est le saint patron de Naples. L’Évêque aurait été martyrisé pendant la persécution chrétienne de l’empereur Dioclétien.

Le sang de Saint Janvier s’est liquéfié vendredi à Naples pour la troisième fois cette année.

Le journal Corriere della Sera a rapporté le 16 décembre que le « miracle de la liquéfaction » s’est produit à 10 h 56 dans le Trésor de la chapelle de Saint Janvier de la cathédrale de Naples.

Lorsque Monseigneur Vincenzo De Gregorio, l’abbé du trésor de la chapelle, a ouvert pour la première fois le coffre contenant le reliquaire de Saint Janvier, le sang à l’intérieur semblait complètement solide le matin, mais un changement de phase s’est produit deux heures plus tard.

Le 16 décembre marque l’anniversaire de la préservation de Naples de l’éruption du Vésuve en 1631. C’est l’un des trois jours de l’année où le reliquaire est exposé et où les Napolitains se rassemblent pour voir si la masse séchée et de couleur rouge confinée sur un côté du reliquaire change pour recouvrir tout le verre.

Le miracle présumé est connu et accepté localement, bien qu’il n’ait pas encore reçu la reconnaissance officielle de l’Église.

Saint Janvier, connu sous le nom de San Gennaro en italien, est le Saint patron de Naples. L’évêque aurait été martyrisé pendant la persécution chrétienne de l’empereur Dioclétien.

Dans la tradition locale, l’absence de liquéfaction du sang est un signe de guerre, de famine, de maladie ou d’autres catastrophes.

La liquéfaction se produit traditionnellement au moins trois fois par an : Le 19 septembre, jour de la fête du saint, le premier samedi de mai et le 16 décembre, date anniversaire de l’éruption du Vésuve en 1631.

Le sang de l’Évêque du troisième siècle, contenu dans une fiole circulaire scellée, s’est liquéfié en mai et en septembre de cette année, mais n’a pas changé d’état en décembre 2020.

S’adressant aux personnes qui s’étaient rassemblées dans la chapelle pour l’anniversaire de décembre, Monseigneur De Gregorio a partagé l’histoire d’une guérison miraculeuse attribuée à l’intercession de Saint Janvier cette année.

À lire aussi | État lamentable où nous a réduit l’abandon du règne de Jésus

« Il y avait un très jeune père avec une petite fille de quelques mois seulement dans les bras et sa femme en larmes à côté de lui. Ils ont expliqué que cette petite fille avait été diagnostiquée avec une tumeur maligne, et on peut imaginer la perplexité et le déchirement « , a-t-il dit, selon Il Mattino.

« Ils étaient là aujourd’hui, à rendre grâce à Saint Janvier, car peu de temps après, alors qu’ils priaient le saint patron le 19 septembre, la nouvelle est arrivée que la tumeur était bénigne et que le bébé était sain et sauf.« 

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Aider Lecatho en faisant un don

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire