in , , , ,

Les attaques contre les chrétiens à Jérusalem sont « répréhensibles »

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Les propos de l’historien font suite à l’attentat du 3 février contre l’abbé de l’abbaye de la Dormition, le père Nikodemus Schnabel, et à une augmentation signalée des attaques de Juifs orthodoxes et nationalistes de Jérusalem contre des chrétiens.

À la suite de l’attaque au crachat contre un abbé bénédictin le 3 février à Jérusalem, un historien juif a qualifié de tels incidents de répréhensibles et a appelé à mettre fin à la haine.

« À Jérusalem en particulier, des militants orthodoxes se considèrent comme des juifs exemplaires lorsqu’ils crachent sur des chrétiens ou des musulmans, voire les frappent« , a écrit Michael Wolffsohn dans le Jüdische Allgemeine, un hebdomadaire juif publié à Berlin, le 8 février.

« Ces juifs orthodoxes se plongent dans la Torah, le Talmud et la tradition pendant des heures, jour après jour, mais le judaïsme élémentaire ne fait manifestement pas partie de leur programme d’études« , note Wolffsohn, historien allemand né en Israël et ancien professeur à l’université des forces armées allemandes.

« Nous, les Juifs, nous plaignons à juste titre de la haine des Juifs depuis des milliers d’années. La haine juive à l’égard des chrétiens ou des musulmans est tout aussi répréhensible« , a-t-il ajouté.

« Je prie toujours pour les auteurs de ces actes« .

« Normalement, je suis habitué à ce que les gens me crachent dessus – c’est une expérience très quotidienne, surtout au Mont Sion [où se trouve le monastère]« , a déclaré le père Schnabel à CNA quelques jours après l’incident.

« Je n’ai pas de haine« , a déclaré le moine allemand. « J’ai prié pour les deux types qui m’ont harcelé, comme je le fais toujours pour les auteurs de ces actes. C’est l’ADN de mon être de chrétien« .

Le Patriarcat latin de Jérusalem a condamné « l’agression honteuse » contre l’abbé dans une déclaration sur X.

À lire aussi | Les couples mariés et pratiquants sont parmi les plus heureux

« La poursuite de tels crimes de haine est un outil important de dissuasion et de renforcement du sentiment de sécurité du clergé chrétien en Terre sainte, en particulier à Jérusalem« , a déclaré le patriarcat.

Préoccupation pour les communautés et les pèlerins

Les patriarches et les chefs des églises de Jérusalem ont exprimé leur solidarité dans une lettre adressée à l’abbé bénédictin et publiée le 10 février sur X.

La lettre dit ceci :

« Nous sommes conscients que ce n’est pas la première agression de ce type à laquelle vous êtes confronté, mais le fait que vous l’ayez enregistrée fortuitement a révélé au monde entier le comportement répréhensible que vous et nombre de responsables d’églises et de paroissiens avez dû endurer au fil des ans, et plus particulièrement ces derniers temps« .

Les patriarches ont également écrit qu’ils priaient pour que « l’action en justice contre les auteurs ne serve pas seulement à souligner la nature inacceptable de ces attaques, mais conduise également à un dialogue constructif entre nos communautés interconfessionnelles, facilitant la promotion du respect mutuel, de la paix et de la bonne volonté entre tous ceux qui vivent dans la Ville Sainte ainsi que pour ceux qui s’y rendent en pèlerinage« .

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire