in , , ,

L’idéologie du genre arrive dans l’université catholique Notre Dame

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Lorsque le Pape François s’est exprimé sur la théorie du genre « woke » qui alimente la frénésie transgenre actuelle, la qualifiant de « grande fausseté » et de « colonisation idéologique« , il n’avait sans doute pas prévu que Notre Dame, la principale université catholique américaine, deviendrait l’un des colonisateurs.

Mais c’est le cas.

Dans le cadre de l’orientation des nouveaux étudiants de cette année, le vice-président des affaires étudiantes de Notre Dame, le révérend Gerry Olinger, C.S.C., a présenté une vidéo sur le genre et l’orientation sexuelle qui contredit carrément l’enseignement catholique.

L’Église enseigne que le sexe et le genre sont enracinés dans la réalité biologique et que les personnes sont soit masculines, soit féminines, tant au niveau du sexe que du genre. Mais la théorie révisionniste du genre soutient que le genre dépend des « sentiments« . Et il existe une multitude de variantes : « a-gender « ,  » bi-gender « ,  » cis-gender « ,  » gender-fluid « ,  » gender-queer « ,  » gender outlaw « ,  » omnigender « ,  » transgender  » et  » two spirit « . Pour n’en citer que quelques-uns.

C’est la théorie révisionniste du genre qui s’est imposée par le biais des programmes de  » diversité, équité et inclusion  » (DEI) dans les collèges et universités du pays et qui est devenue presque banale ailleurs.

Mais pas dans l’Église catholique, où le Pape Benoît XVI a anticipé le Pape François en dénonçant « la profonde fausseté de cette théorie« . Et la Congrégation pour l’éducation du Vatican a averti qu’elle avait provoqué une « crise de l’éducation » (Homme et femme, il les a créés).

Une crise de l’éducation, notamment à Notre Dame, où le message vidéo du père Olinger aux nouveaux étudiants s’est résolument rangé du côté de la théorie du genre. Le fait qu’il ait déclaré aux étudiants que « l’enseignement de l’Église est au cœur » de ce qu’ils étaient sur le point de voir était une publicité totalement fausse.

Voici ce que le narrateur de la vidéo a dit aux étudiants :

« L’identité de genre est le sentiment intérieur d’une personne d’être un homme, une femme ou une personne de genre différent.« 

En conséquence,

« L’identité de genre d’une personne peut ne pas correspondre à son sexe biologique« .

« Transgenre« , explique le narrateur, « désigne une personne dont l’identité de genre interne ne correspond pas à son sexe biologique« , et « Questionnement » signifie « une personne en train de discerner son orientation sexuelle ou son genre.« 

Le message de la vidéo a été renforcé par un questionnaire qui demandait aux nouveaux étudiants : « Quelle est votre identité de genre actuelle ?« 

Les options suivantes étaient proposées : « Homme« , « Femme« , « Transgenre de la femme à l’homme (FTM)« , « Transgenre de l’homme à la femme (MTF)« , « Genderqueer » et « Autre« , ce qui laisse entrevoir des possibilités infinies du type de celles énumérées ci-dessus.

La vidéo sapait également l’enseignement de l’Église sur les relations sexuelles homosexuelles. Elle mettait en scène une étudiante qui se décrivait comme une femme bisexuelle « qui a eu un partenaire du même sexe dans le passé » et qui appelait les étudiants à « faire comme si ce n’était pas grave« .

Il serait extrêmement fantaisiste de supposer que par « partenaire de même sexe » elle voulait dire « bon ami de même sexe » ou que les étudiants de première année ont pensé que c’était ce qu’elle voulait dire.

Mais pour l’Église, le sexe homosexuel est en effet une « grosse affaire« .

Alors que le catéchisme catholique insiste sur le fait que les hommes et les femmes qui ont des tendances homosexuelles « doivent être acceptés avec respect, compassion et sensibilité« , il déclare que les actes sexuels homosexuels sont « des actes de grave dépravation » qui « ne peuvent en aucun cas être approuvés« .

Le journal étudiant indépendant primé The Irish Rover a publié un compte rendu de ces épisodes inquiétants et a demandé au Père Olinger « si les messages de la vidéo sont d’une manière ou d’une autre considérés par lui-même ou par la Division des affaires étudiantes comme conformes à l’enseignement catholique« .

Il n’a pas répondu.

Sycamore Trust, une organisation d’anciens élèves de Notre Dame et d’autres personnes concernées par l’identité catholique de Notre Dame, vient donc de publier une lettre ouverte au Père Olinger, dans laquelle elle exprime sa « profonde déception » à l’égard de l’enseignement qu’il donne aux nouveaux étudiants, ainsi que de son « refus de répondre aux questions des étudiants sur ce qui est enseigné sur les questions morales importantes du jour« .

La lettre ouverte, qui est disponible en ligne à l’adresse https://sycamoretrust.org/take-action/petitions-open-letters/break-the-silence-on-cbnd/ pour les personnes concernées par l’enseignement supérieur catholique qui souhaiteraient s’y associer, demande au père Olinger de rompre son silence. Elle déclare :

« Le fait que l’enseignement de l’Église sur d’importantes questions morales soit sapé par une institution catholique chargée de la formation morale de ses étudiants constitue un scandale de premier ordre.« 

Cet abandon de l’enseignement de l’Église par l’administration de Notre Dame fait suite à la capitulation de l’association des anciens élèves face à la pression des anciens élèves LGBTQ en faveur de leur propre organisation officielle. Le nouveau « groupe d’affinité » s’appelle The Alumni Rainbow Community of Notre Dame – ou ARC.

Il s’agit d’une victoire éclatante pour l’association non officielle des anciens élèves gays et lesbiennes de Notre-Dame (« GALA« ), qui a fait pression sans succès pour être reconnue pendant de nombreuses années. L’obstacle à cette reconnaissance avait été la célébration publique répétée par GALA des champions du mariage homosexuel.

Mais ce n’est plus le cas.

La volte-face de l’association des anciens élèves sur le mariage homosexuel a été rapide et sans équivoque. Elle a nommé le président de GALA, un homosexuel marié, à la présidence de l’ARC, le nouveau groupe officiel, et a approuvé, comme premier événement de l’ARC, une cérémonie de remise de prix en l’honneur de Greg Bourke, l’ancien élève homosexuel et marié qui a été un plaignant dans le procès devant la Cour suprême ayant abouti à l’établissement du mariage homosexuel comme un droit constitutionnel.

En outre, Notre Dame Press a pris le train en marche de Bourke en publiant son autobiographie, centrée sur sa campagne en faveur du mariage homosexuel. La presse en a fait l’éloge comme étant un « récit convaincant et profondément émouvant » d’un homme « indéfectiblement catholique » sur sa « lutte pour surmonter la discrimination antigay des BSA [Boy Scouts of America] et de l’Église catholique« .

Dans son livre, Bourke parle de ses relations cordiales avec le président de Notre Dame, le révérend John I. Jenkins, C.S.C., citant la gratification exprimée par Jenkins à « entendre parler de votre épouse et de vos enfants » et son assurance, « Nous sommes fiers de vous appeler un diplômé de Notre Dame » – sûrement un compliment extraordinaire à faire à l’un des adversaires les plus déterminés et les plus efficaces de l’Église de l’intérieur.

L’enseignement de l’Église catholique sur le sexe et le genre que Notre Dame a sabordé dans ces épisodes est devenu de plus en plus impopulaire sur une période remarquablement courte. Les collèges et les universités ont montré la voie en méprisant les valeurs chrétiennes traditionnelles comme étant odieuses et en qualifiant de haineux ceux qui les expriment.

À lire aussi | Le contrôle des armes dans une culture de la mort

L’administration de Notre Dame accorde manifestement plus d’importance à l’approbation des pairs qu’à la fidélité à l’Église et a choisi la paix et la tranquillité plutôt que la lutte pour la vérité.

Cet article a été publié originellement et en anglais par le Catholic Thing (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le contrôle des armes dans une culture de la mort

Le contrôle des armes dans une culture de la mort

L'alliance contre-nature de Mgr Bätzing et du Cardinal Grech

L’alliance contre-nature de Mgr Bätzing et du Cardinal Grech