in , , , ,

Nigéria, l’assassinat de catholiques est devenu quotidien

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

L’évêque du Nigéria Wilfred Anagbe s’est récemment entretenu avec l’AIIC à Washington, D.C., pour discuter de la persécution et des meurtres de catholiques dans son pays, qui ont pris une telle ampleur ces dernières années que, dit-il, « c’est devenu un événement quotidien« .

Le diocèse de Makurdi, dans l’État de Benue au Nigeria, fait partie des communautés les plus durement touchées par cette persécution de plus en plus violente.

Le vendredi saint dernier, des dizaines de personnes ont été tuées lorsque des hommes armés musulmans ont attaqué une école primaire dans le village de Ngban, qui sert de refuge à une centaine de fermiers chrétiens déplacés et à leurs familles.

L’attaque du 7 avril a fait 43 morts et plus de 40 blessés.

« Si vous voyez la vidéo, vous allez pleurer« , a déclaré M. Anagbe. « Ils sont venus et les ont tous massacrés.« 

« Et [malgré] tout ce qui s’est passé, il n’y a eu aucune arrestation. Le gouvernement n’est pas prêt à prendre des mesures à ce sujet« , a-t-il ajouté.

« Le Nigeria n’est pas un pays comme les États-Unis, où il y a des polices d’État« , a expliqué M. Anagbe. « Si quelque chose se passe dans l’État de Benue, il faut un appel du quartier général [de la capitale] pour que la police s’en occupe. Donc, s’ils n’ont reçu aucune instruction, ils n’iront pas« .

« Donc, dans cette situation, nous avons été mis en cage, nous n’avons rien à faire« , déplore l’évêque.

Une Église en état de siège

Mgr Anagbe est évêque de Makurdi depuis 2015. Depuis qu’il est évêque, Mgr Anagbe dit avoir assisté à une « réalisation complète de l’agenda islamique« .

Bien que le gouvernement ait affirmé que la situation s’était améliorée, des groupes tels que les bergers fulanis nomades radicaux et la province d’Afrique de l’Ouest de l’État islamique (ISWAP), une branche d’ISIS, n’ont fait qu’augmenter leurs attaques contre les chrétiens.

Les tribus peules empiétant de plus en plus sur les territoires chrétiens, même les régions majoritairement chrétiennes ne sont pas à l’abri.

Selon Mgr Anagbe, l’État de Benue compte une population d’environ 6 millions de personnes qui sont « à 99 % chrétiennes.« 

« Je vous le dis, il n’y a pas d’homme peul qui soit autochtone de l’État de Benue, alors ils viennent comme des envahisseurs ou des agresseurs« , a déclaré M. Anagbe.

Depuis le début de l’année 2022, 140 attaques ont été menées contre des chrétiens dans l’État de Benue, entraînant le massacre d’au moins 591 fidèles, selon Mgr Anagbe.

À lire aussi | L’archevêque de Louisville publie une déclaration à l’occasion de la fête des pères

À cause de ces attaques, plus de 1,5 million de chrétiens ont été déplacés de leurs maisons et de leurs villages dans le seul État de Benue.

L’Aide à l’Église en détresse, une organisation internationale d’aide pastorale catholique, a largement documenté la situation dans le cadre de ses efforts d’assistance. Dans de nombreux cas, les hommes sont brutalement tués et les femmes et les enfants sont violés et envoyés en captivité pour la seule raison qu’ils sont chrétiens.

Cet article a été publié originellement par Catholic News Agency (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire