in , , ,

Un Autel de 5 millions d’euros pour les JMJ suscite la controverse

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Bien que le Pape François n’ait pas encore officiellement confirmé sa présence, l’édition 2023 des JMJ (Journées mondiales de la jeunesse) à Lisbonne suscite déjà la controverse en raison du coût de 5 millions d’euros pour l’Autel d’où le pontife devrait célébrer la messe de clôture.

La semaine dernière, les autorités de la ville de Lisbonne ont publié les détails de l’immense Autel et de la scène de 54 000 pieds carrés, dont le coût s’élève à 4,2 millions d’euros, plus la TVA (taxe sur la valeur ajoutée), soit une dépense totale de près de 5 millions d’euros. Le contrat a été attribué à la plus grande entreprise de construction du Portugal, Mota-Engil.

Cette dépense a suscité des critiques dans la presse locale et chez les politiciens de l’opposition, qui ont exigé que le maire de Lisbonne, Carlos Moedas, se présente devant le Parlement pour répondre aux questions concernant l’attribution du contrat.

« Si la crise du logement était un Autel pour les Journées mondiales de la jeunesse, elle serait déjà résolue« , a déclaré Fabian Figueiredo, du parti Bloc de gauche, sur Twitter. « Le problème n’est pas le manque d’argent, mais les priorités de dépenses« .

« En tant que catholique et homme de foi, je suis attristé par cet étalage d’opulence inutile à un moment aussi difficile« , a écrit Manuel Barbosa, utilisateur de Twitter, cité par l’agence de presse Reuters.

Dans un effort apparent pour éviter la controverse, le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni, a déclaré aux médias que l’organisation des Journées mondiales de la jeunesse du 1er au 6 août était une affaire locale et que la responsabilité du budget incombait au conseil municipal.

Toutefois, M. Moedas a déclaré aux journalistes que les plans de la scène-autel avaient été élaborés lors de réunions avec le comité d’organisation des Journées mondiales de la jeunesse, ainsi qu’avec des représentants de l’Église portugaise et du Vatican.

L’autel-scène est conçu pour accueillir jusqu’à 2 000 personnes, dont le Pape et son entourage, 1 000 Évêques et 300 autres concélébrants, une chorale de 200 membres, 30 traducteurs en langue des signes et un orchestre de 90 membres, ainsi que des invités, du personnel et des techniciens.

Les responsables de la ville affirment que les travaux seront terminés en 150 jours environ, et que la scène restera en place et pourra être utilisée pour d’autres événements à l’avenir, tels que des concerts en plein air et des rassemblements.

À lire aussi | Quatrième dimanche du temps ordinaire – homélie du Père Warren

En réponse aux critiques sur les coûts, l’Évêque auxiliaire Américo Aguiar de Lisbonne a déclaré qu’une réunion se tiendrait cette semaine avec le conseil municipal de Lisbonne ainsi qu’avec la société locale de réhabilitation urbaine, qui est responsable du projet, afin d’essayer de réduire les dépenses autant que possible.

Lisbonne a été choisie en 2019 pour accueillir la prochaine édition des Journées mondiales de la jeunesse, initialement prévue pour 2022, mais retardée d’un an en raison de la pandémie de Covid-19.

Cet article a été publié originellement par CruxNow (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire