Copyright image : Bresciatoday.it -Un Évêque demande à un Prêtre cycliste de présenter ses excuses
in , , ,

Un Évêque demande à un Prêtre cycliste de présenter ses excuses

L’Évêque de Brescia envoie une lettre sévère à don Fabio Corazzina qui, à l’occasion d’un tour cycliste en Sicile, a célébré la messe en direct sur Facebook en portant une tenue de cycliste.

Après la perplexité suscitée, l’Évêque de Brescia exige des excuses : Monseigneur Pierantonio Tremolada les a demandées sans mâcher ses mots dans une lettre adressée à Don Fabio Corazzina, le prêtre qui a célébré la messe, en direct sur Facebook, déguisé en cycliste.

« Rouler pour la paix« 

Le curé de la paroisse de Fiumicello (Brescia), au cours d’une randonnée cycliste en Sicile (dans le cadre de l’initiative « Percorri la pace« ), a célébré l’Eucharistie le 11 septembre à Mazara del Vallo. Au lieu de l’autel, dressé sous un arbre, il y avait une table. Et lui, avec une certaine nonchalance, a célébré toute la messe dans sa tenue de cycliste.

Prêtre de la paroisse de substance

« Don Corazzina, écrit l’Évêque, est un curé de fond et non de forme (il a été coordinateur national de Pax Christi) qui a toujours été proche des plus petits, des humiliés et des offensés, quels qu’ils soient, toujours en première ligne pour la Paix. Mais cette fois, le non-respect de la « forme » est jugé excessif.« 

La vidéo sur les réseaux sociaux du prêtre

La vidéo a été postée sur les réseaux sociaux par le prêtre il y a une dizaine de jours : les images sont progressivement devenues virales (le père Corazzina a plus de 16 000 followers sur Facebook) au point de susciter l’ire de l’Evêque.

« L’amour de Dieu qui, dans l’Eucharistie, nous atteint dans la simplicité des signes et du rite, dit l’Évêque dans sa lettre au père Corazzina, ne nous donne pas le droit d’agir avec désinvolture ou même avec négligence et superficialité.« 

À lire aussi | Les Philippines vont construire une statue du Padre Pio

« Tu ne peux pas partager tout ça »

Ce qui ressort de la vidéo  » que vous avez diffusée montre précisément cela : le contexte, les vêtements, la manière de traiter les espèces sacrées, la liberté dans la formulation des oraisons et de la prière eucharistique elle-même, quelques blagues inappropriées et malheureuses. Vous ne pouvez pas partager tout ça« .

Cet article a été publié originellement et en italien par le Aleteia (Lien de l’article).

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire