in , , ,

Un évêque nigérien dit que la vision du Christ lui a donné l’espoir

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Un évêque nigérien dit que la vision du Christ lui a donné l'espoir

Une vision du Christ a contribué à donner à l’évêque nigérien Oliver Dashe Doeme de Maiduguri, au Nigeria, l’espoir de la fin éventuelle du groupe terroriste islamique Boko Haram, après l’enlèvement de 276 écolières dans la ville isolée de Chibok en avril 2014.

« J’étais dans la douleur. Je suis allé dans ma chapelle, comme je le fais toujours, pour prier le chapelet« , a déclaré Doeme lors d’un webinaire du 26 juillet parrainé par l’Aide à l’Église en détresse, l’organisation internationale et la charité papale qui aide les communautés de foi menacées.

Il a déclaré que le Christ est apparu « comme une vision » sur le côté droit de l’autel. « J’ai laissé tomber le chapelet que je tenais« , se souvient-il.

Le message du Christ, a-t-il dit, était « Boko Haram est parti« . Il l’a dit trois fois et il est parti.

Doeme a dit qu’il était « totalement secoué » par cette expérience et n’en a parlé à personne pendant un an, et quand il leur a dit, « ils étaient très heureux.« 

Cinquante-sept filles se sont échappées de Boko Haram le jour de l’enlèvement. Une centaine sont toujours portées disparues, et une a été retrouvée pas plus tard qu’en juin de cette année.

« Avec Mère Marie à nos côtés, la victoire est à nous« , a ajouté M. Doeme.

Le séminaire en ligne était intitulé « Boko Haram est-il vaincu ? La vie sous l’ombre perpétuelle de la violence« .

De 2009 à 2019, selon les statistiques de l’AED, Boko Haram a déplacé 25 prêtres de leurs paroisses, 45 religieuses de leurs couvents et plus de 100 000 catholiques.

« Ils ont ciblé nos églises, nos prêtres, nos rectorats et ont détruit les structures de ces endroits« , a déclaré Doeme.

Son diocèse, situé dans le nord-est du Nigeria, est le berceau de Boko Haram, et entre 2009 et 2018, le groupe terroriste a tué 1 500 personnes dans le diocèse.

Le groupe a été largement chassé de plusieurs provinces de la région par l’armée nigériane – avec l’aide du Bénin, du Cameroun, du Tchad et du Niger. Il conserve le contrôle de certains villages et poches de territoire et continue à lancer des attaques suicides meurtrières et à enlever des civils, principalement des femmes et des enfants.

M. Doeme a parlé d’une issue positive après l’enlèvement par Boko Haram de dizaines d’enfants cachés dans un séminaire islamique dans l’État du Niger en mai 2021.

Parce que le diocèse est consacré au Cœur Immaculé de Marie, « des merveilles se sont produites. Ils auraient massacré nos enfants. Mais ils n’ont eu personne« .

« Je suis le témoignage vivant de la protection de notre Seigneur« , a ajouté l’évêque. « Ainsi, cela a été victoire après victoire« .

Le diocèse compte environ 163 700 catholiques.

« Comme l’histoire le montre, chaque fois qu’il y a des persécutions, l’église devient plus vivante … et plus vibrante. Notre peuple est devenu inébranlable dans la foi« , a déclaré M. Doeme.

Les années de pointe pour les attaques de Boko Haram ont été 2014 et 2015, avec plus de 350 attaques dans tout le Nigeria. L’année dernière, leur nombre a chuté à approximativement 70.

Selon un rapport du Council on Foreign Relations cité par le département d’État américain dans un résumé de 2021 sur la liberté religieuse dans le monde, le Nigeria a enregistré l’an dernier 1 112 décès dus à la violence entre groupes ethniques, bergers et agriculteurs.

Le rapport indique que des groupes – dont Boko Haram et l’État islamique d’Afrique de l’Ouest – ont attaqué des centres de population et des cibles religieuses, notamment des églises et des mosquées, et ont conservé la capacité de mettre en place des forces dans les zones rurales et de lancer des attaques contre des cibles civiles et militaires dans le secteur nord-est du Nigeria.

À lire aussi | Le Pape François laisse entrevoir une future démission

Toutefois, le rapport indique que le secrétaire d’État Antony Blinken « a déterminé que le Nigeria ne remplissait pas les critères pour être désigné comme pays particulièrement préoccupant pour s’être livré ou avoir toléré des violations particulièrement graves de la liberté de religion ou comme pays figurant sur une liste de surveillance spéciale pour s’être livré ou avoir toléré des violations graves de la liberté de religion en vertu de la loi de 1998 sur la liberté religieuse internationale » lorsque ces désignations ont été annoncées le 15 novembre 2021.

Cet article a été publié originellement et en anglais par Crux Now ( Lien de l’article ).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le Pape François laisse entrevoir une future démission

Le Pape François laisse entrevoir une future démission

Le Roi Harald Gormsson (Bluetooth) est-il enterré sous une église polonaise ?

Le Roi Harald Gormsson est-il enterré sous une Église polonaise ?