in , , , ,

Un temple satanique ouvre une clinique d’avortement

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Confrontés à un projet de loi en faveur de l’avortement et à l’arrivée d’une clinique d’avortement qualifiée de « satanique », les évêques du Nouveau-Mexique, frémissant à l’idée de ce qui pourrait encore arriver, implorent les citoyens de l’État de protéger le caractère sacré de la vie.

Récemment, le Nouveau-Mexique est devenu le dernier État dirigé par les démocrates à œuvrer en faveur de l’élargissement du droit à l’avortement après la décision Dobbs de la Cour suprême, l’été dernier, qui a supprimé une norme fédérale en matière d’avortement et laissé aux États le soin de décider.

La nouvelle clinique d’avortement, baptisée « Samuel Alito’s Mom’s Satanic Abortion Clinic« , fait partie de l’organisation de défense des droits reproductifs « The Satanic Temple« , basée dans le Massachusetts. Reconnue comme une organisation religieuse exonérée d’impôts par l’IRS, l’organisation cherche à élargir l’accès aux avortements médicaux et mène son propre rituel d’avortement, selon son site web.

Les dons à l’organisation sont déductibles des impôts et peuvent être effectués pour des montants allant jusqu’à 666 dollars sur son site Web.

On ne sait pas exactement en quoi consiste le « rituel religieux d’avortement » du groupe. L’organisation le décrit comme un « rite de protection« , dont le but est de « chasser les sentiments indésirables qu’une patiente peut éprouver parce qu’elle a choisi de subir un avortement légal et médicalement sûr« .

Il s’agit essentiellement d’un rituel visant à rassurer les femmes enceintes sur le bien-fondé de leur décision d’avorter.

Selon un communiqué de presse de l’organisation, toute personne au Nouveau-Mexique qui souhaite obtenir des services d’avortement gratuits auprès de l’organisation doit passer par ce rituel. Dans ce même communiqué, Malcolm Jarry, cofondateur de l’organisation, a déclaré que le nom de la clinique du Nouveau-Mexique vient du fait qu' »en 1950, la mère de Samuel Alito, juge à la Cour suprême, n’avait pas le choix et regardez ce qui s’est passé« .

Les évêques de l’État ont rapidement condamné l’initiative.

La dernière chose dont nous avons besoin dans notre État, c’est qu’un temple satanique du Massachusetts offre des services gratuits de « santé génésique«  », ont déclaré les évêques du Nouveau-Mexique dans une déclaration commune le 7 février.

« Nous frémissons à l’idée de ce qu’est le ‘rituel religieux d’avortement’ qu’ils exigent.« 

La déclaration commente également le « New Mexico House Bill 7 : Reproductive & Gender-affirming Health Care« .

Le projet de loi, récemment approuvé par le Comité de la santé et des services sociaux de l’État, exigerait que les organismes publics – y compris les gouvernements de l’État et locaux et les districts scolaires – ne « restreignent pas ou n’interfèrent pas avec la capacité d’une personne à accéder » à la fois aux soins de santé génésique et aux soins d’affirmation du genre.

Les évêques du Nouveau-Mexique ont mis l’accent sur ce que cela signifierait pour les écoles.

« Elle obligera les enseignants à faciliter les avortements et même à promouvoir les chirurgies transgenres chez les écoliers« , ont déclaré les évêques.

« Il s’agit, en fait, du projet de loi le plus radical de ce type dans la nation et poursuit le penchant du Nouveau-Mexique à rejeter les plus vulnérables et les plus faibles d’entre nous.« 

La déclaration a été signée par l’archevêque John Wester de Santa Fe, l’évêque Peter Baldacchino de Las Cruces, l’évêque James Wall de Gallup, le directeur exécutif de la Conférence des évêques du Nouveau-Mexique, Allen Sánchez, et d’autres membres du personnel.

À lire aussi | Malgré ma prière fervente, Dieu ne me guérit pas, que faire ?

Ils y décrivent le projet de loi de la Chambre comme « satanique« .

« Ce projet de loi ne concerne ni les soins ni la liberté, car il nie les vérités essentielles du plan de Dieu pour l’humanité et cherche à supplanter la vision de Dieu par les mensonges et les entraves du malin« , peut-on lire dans la déclaration.

Les dirigeants catholiques ont demandé aux fidèles de poursuivre leur plaidoyer en faveur de la vie.

« Nous, les évêques catholiques du Nouveau-Mexique, voulons encourager tous les fidèles de l’État du Nouveau-Mexique, et en fait tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, à continuer de prier et de travailler pour une fin complète de l’avortement dans notre État et dans notre nation, et pour une conversion complète des cœurs à l’Évangile de la vie« , ont-ils déclaré.

Cet article a été publié originellement par CruxNow (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire