in , , , ,

Les catholiques américains célèbrent la fin de l’arrêt Roe

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

À l’occasion du premier anniversaire de l’annulation de l’arrêt Roe v. Wade, un groupe de leaders pro-vie a rassemblé des centaines de personnes sur les marches du Lincoln Memorial, samedi, avec le message qu’ils étaient unis autour de la lutte pour une protection juridique complète de l’enfant à naître dès le moment de sa conception dans les 50 États.

Kristan Hawkins, présidente de Students for Life of America, a déclaré aux personnes rassemblées par une chaude journée d’été ensoleillée que, bien qu’elle se réjouisse des 25 États qui ont adopté des lois pro-vie rigoureuses, « nous vivons en fait dans une Amérique divisée » où « l’endroit où se trouve une personne détermine si elle survivra à l’avortement, comme nous l’avons fait« .

Hawkins a déclaré que le pays doit devenir « une Amérique où chaque être humain est reconnu comme la personne irréprochable qu’il est, avec des droits égaux et une protection égale en vertu du 14e amendement, et non pas en raison de l’État dans lequel sa mère réside ou si elle est perçue comme commode ou des circonstances de sa conception« .

Mme Hawkins a déclaré à l’ANC que les leaders pro-vie s’unissaient autour de la conviction « que tout être humain est une personne humaine dès la conception » et que les clauses d’égalité de justice du 14e amendement devraient s’appliquer de la même manière aux personnes dans l’utérus.

« Au minimum, si vous vous présentez à un poste fédéral, vous devriez être en mesure de reconnaître que l’avortement est une question fédérale« , a-t-elle déclaré. « Nous voulons que tous les candidats à la présidence se joignent à nous pour reconnaître ce qui est si clairement écrit dans le 14e amendement : tous les êtres humains sont des personnes humaines et méritent une protection égale de nos lois.« 

Lila Rose, présidente du groupe pro-vie Live Action, a qualifié le 14e amendement de « l’une des plus belles notes de notre chanson nationale » et a déploré que « lorsqu’il s’agit d’enfants à naître, nous n’ayons pas réussi à étendre ces protections« .

Mme Rose a qualifié de « contradiction tragique » le fait que « tandis que notre société célèbre les progrès des soins prénataux et de la technologie, nous refusons en même temps le statut de personne et les droits, le statut de personne et les droits de ces mêmes enfants. Il est inconcevable que nous refusions sélectivement ces droits à un groupe d’êtres humains uniquement en raison de l’endroit où ils se trouvent : l’utérus« .

Le candidat républicain à la présidence et ancien vice-président Mike Pence, qui a récemment appelé ses collègues candidats à la présidence du GOP à se joindre à lui pour soutenir une limite « minimale » de 15 semaines pour l’avortement au niveau national, a fait une apparition lors du rassemblement.

« Alors que nous célébrons cet anniversaire, prenons ici la résolution de travailler et de prier comme jamais auparavant pour faire avancer la cause de la vie dans les lois du pays, dans chaque État américain. Nous soutiendrons les femmes en situation de crise en leur fournissant les ressources et le soutien nécessaires à leur prise en charge, ainsi qu’aux enfants à naître et aux nouveau-nés, comme jamais auparavant« , a déclaré M. Pence.

« Nous défendons les bébés et leur droit inaliénable à la vie« , a-t-il déclaré, s’engageant à ce que lui et sa famille « ne se reposent jamais et ne relâchent jamais leurs efforts jusqu’à ce que nous restaurions le caractère sacré de la vie au centre de la loi américaine dans tous les États du pays« .

Marjorie Dannenfelser, présidente de SBA Pro-life America, a donné quelques conseils aux candidats à la présidence de 2024, dont la liste ne cesse de s’allonger : « Mettez de l’ordre dans vos affaires. Déterminez ce que vous défendez et faites-le avancer. N’attendez pas« , a-t-elle insisté.

« Nous avons un consensus dans ce pays« , a-t-elle ajouté. « Commencez par cela et soyez le président que vous êtes appelé à être dans la justice et l’amour pour les mères et la justice et l’amour pour leurs bébés. Les sondages Gallup montrent que la majorité des Américains préféreraient limiter l’avortement aux trois premiers mois de la grossesse.« 

À lire aussi | 12ᵉ dimanche du temps ordinaire – homélie

Il y avait beaucoup de jeunes dans la foule du Lincoln Memorial, notamment Katriel Nyman, une jeune femme de 17 ans de l’État de Washington qui fait partie de l’association Students for Life Tri-Cities. Elle a déclaré à l’ANC qu’il était « vraiment encourageant de voir un groupe de personnes qui croient aux droits dès la conception« .

Elle a ajouté qu’elle aimerait « voir plus de pro-vie continuer à persévérer dans cette lutte » post-Dobbs car « même si l’avortement n’est pas légal dans votre Etat, vous devriez vous battre pour les droits des enfants qui vont bientôt naître dans d’autres Etats« .

Cet article a été publié originellement par Catholic News Agency (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

12ᵉ dimanche du temps ordinaire – homélie

12ᵉ dimanche du temps ordinaire – homélie

Les méchants peuvent-ils servir Dieu ?

Les méchants peuvent-ils servir Dieu ?