Archevêque Jędraszewski : l'amour doit éveiller le souci de la patrie
in , , , , , ,

Archevêque Jędraszewski : l’amour doit éveiller le souci de la patrie

Jésus est venu au monde par amour de Dieu pour l’homme, c’est pourquoi nous devons apprendre de lui l’amour pour les autres, ainsi que pour notre patrie – a déclaré l’archevêque Marek Jędraszewski lors de la Sainte Messe célébrée à l’occasion du 160e anniversaire du déclenchement du soulèvement de janvier dans le sanctuaire de Kalwaria Zebrzydowska.

Au début de son homélie, l’Archevêque Marek Jędraszewski a souligné qu’avec la venue de Jésus-Christ, l’annonce des dons messianiques qu’il a apportés au monde s’est réalisée : lumière, joie et allégresse, liberté.

Que peut-on faire pour que ces dons soient disponibles pour les gens deux mille ans après la venue du Christ ?

« Croyez-moi. Car quiconque croit en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, sera sauvé« , a répondu le métropolite de Cracovie, citant l’Évangile selon saint Jean.

Se référant à l’enseignement du Pape Benoît XVI, il a souligné que la foi est une rencontre personnelle avec le Christ. Jésus est venu au monde par amour de Dieu pour l’homme, et c’est donc de lui que nous devons apprendre à aimer et à prendre soin des autres.

« L’amour n’est pas seulement un sentiment, mais aussi un sens de la responsabilité pour la vie de chaque être humain, de chaque enfant, dès le moment de sa conception« , a déclaré l’Archevêque, ajoutant que l’expression de cet amour est aussi un souci pour l’éducation des enfants et des jeunes.

On leur enseigne l’amour, entouré de plein de sollicitude, pour qu’ils grandissent dans la foi, pour que le contenu concernant la vérité sur le monde et l’homme, qu’ils reçoivent dans les jardins d’enfants et les écoles, ne soit pas obscurci par une quelconque idéologie mauvaise, a souligné le métropolite.

L’Archevêque a souligné que cet amour devrait également susciter le souci de la patrie et de son avenir. Il a rappelé que la prière pour la patrie est en cours dans l’Archidiocèse de Cracovie depuis décembre. Surtout les premiers samedis du mois et tous les 14 du mois. Cette prière est accompagnée de grandes figures de saints et de candidats aux autels –

« Des Polonais qui, dans leur vie, ont su conjuguer l’amour pour le Seigneur Dieu, pour les autres peuples, pour leur terre natale, leur culture et leur histoire« .

Le métropolite de Cracovie a rappelé que le 22 janvier marque le 160e anniversaire du déclenchement du soulèvement de janvier. Dans ce contexte, il a rappelé la figure de Saint Sigismond Félix Felinski, qui est le patron des prières pour la patrie en janvier.

L’Archevêque Marek Jędraszewski a cité des extraits d’une lettre écrite par l’ancien métropolite de Varsovie au tsar Alexandre II, après laquelle l’Archevêque Sigismond Félix Felinski a été exilé à Yaroslavl sur la Volga pendant 20 ans. – Il était le symbole de la constance.

« Il a été un témoin de la façon dont on doit combiner l’amour de Dieu avec l’amour de la patrie – même si cela implique la persécution et l’exil« , a déclaré le métropolite de Cracovie et a rappelé que lors de la béatification, Jean-Paul II a donné le nouveau bienheureux comme exemple, en particulier pour les Évêques, qui « doivent dans leur attitude témoigner de l’amour de Dieu, mais qui doivent aussi défendre les droits les plus fondamentaux de la patrie« .

À lire aussi | Troisième dimanche du temps ordinaire – homélie du Père Warren

L’Archevêque a souligné que l’anniversaire du soulèvement de janvier est une occasion de prier pour la Pologne, mais aussi pour une paix juste en Ukraine.

« Eux aussi ont droit à leur indépendance, à leur terre, à leurs traditions, au sentiment d’être un peuple vraiment libre« , a déclaré le métropolitain de Cracovie.

Cet article a été publié originellement par Ekai (Lien de l’article).

Aider Lecatho en faisant un don

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire