in , , , , ,

Cardinal Sarah : Nos liturgies sont souvent trop africaines et moins chrétiennes

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Le cardinal Robert Sarah, dont le nom est évoqué comme possible futur pape, a pris la parole lundi à Dakar contre une « destruction » de la messe en Occident et une dénaturation du culte catholique pour l’adapter aux coutumes locales en Afrique et en Asie.

Le cardinal Sarah, prélat de la Guinée voisine du Sénégal, a célébré la messe à la cathédrale de Dakar.

Il est venu au Sénégal pour participer à une conférence sur la liturgie dans la banlieue de Dakar jusqu’au 8 décembre. Il a consacré son homélie à ce sujet et a défendu les points de vue traditionalistes pour lesquels il est connu.

« Nous assistons aujourd’hui, surtout en Occident, à un démantèlement des valeurs de foi et de piété… et à une destruction des formes de la messe« , a-t-il regretté depuis la chaire.

« Nous travaillons à saupoudrer la liturgie d’éléments africains et asiatiques, dénaturant ainsi le mystère pascal que nous célébrons. Nous mettons tellement l’accent sur ces éléments culturels que nos célébrations durent parfois six heures« , a-t-il déclaré.

« Nos liturgies sont souvent trop banales et trop bruyantes, trop africaines et moins chrétiennes« , a-t-il assuré.

La célébration traditionnelle du lundi soir a pris une couleur particulière avec l’arrivée de l’éminent dignitaire, avec un organiste, un chœur et la présence d’une quarantaine d’évêques et de prêtres autour de l’autel.

À lire aussi | Quel est le but de l’Avent?

En l’absence de publicité accordée à l’événement, la vaste nef a accueilli dans l’obscurité plusieurs dizaines de fidèles et de religieux, certains appelés à participer au Congrès des liturgistes.

Rarement, le bâtiment a résonné de chants en français mais aussi en latin, et non en ouolof, la langue locale, comme c’est le cas un lundi ordinaire.

« Si nous considérons la liturgie comme une question pratique d’efficacité pastorale (…), nous risquons de faire de la liturgie une œuvre humaine, un ensemble de cérémonies plus ou moins réussies« , a déclaré le cardinal Sarah.

Il a exalté la mémoire du pape Benoît XVI, chef de l’Église catholique de 2005 à 2013. « Que nous suivions cette grande et éblouissante étoile qu’était Joseph Ratzinger, le pape Benoît XVI, le seul érudit face à une armée de pseudo-liturgistes« , a-t-il dit.

Cet article a été initialement publié par African News puis traduit par LeCatho | Lien original.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire