Cardinal Sarah : Nos liturgies sont souvent trop africaines et moins chrétiennes

Le cardinal Robert Sarah, dont le nom est évoqué comme possible futur pape, a pris la parole lundi à Dakar contre une "destruction" de la messe en Occident et une dénaturation du culte catholique pour l'adapter aux coutumes locales en Afrique et en Asie.

Le cardinal Sarah, prélat de la Guinée voisine du Sénégal, a célébré la messe à la cathédrale de Dakar.

Il est venu au Sénégal pour participer à une conférence sur la liturgie dans la banlieue de Dakar jusqu'au 8 décembre. Il a consacré son homélie à ce sujet et a défendu les points de vue traditionalistes pour lesquels il est connu.

"Nous assistons aujourd'hui, surtout en Occident, à un démantèlement des valeurs de foi et de piété... et à une destruction des formes de la messe", a-t-il regretté depuis la chaire.

"Nous travaillons à saupoudrer la liturgie d'éléments africains et asiatiques, dénaturant ainsi le mystère pascal que nous célébrons. Nous mettons tellement l'accent sur ces éléments culturels que nos célébrations durent parfois six heures", a-t-il déclaré.

"Nos liturgies sont souvent trop banales et trop bruyantes, trop africaines et moins chrétiennes", a-t-il assuré.

La célébration traditionnelle du lundi soir a pris une couleur particulière avec l'arrivée de l'éminent dignitaire, avec un organiste, un chœur et la présence d'une quarantaine d'évêques et de prêtres autour de l'autel.

À lire aussi | Quel est le but de l’Avent?

En l'absence de publicité accordée à l'événement, la vaste nef a accueilli dans l'obscurité plusieurs dizaines de fidèles et de religieux, certains appelés à participer au Congrès des liturgistes.

Rarement, le bâtiment a résonné de chants en français mais aussi en latin, et non en ouolof, la langue locale, comme c'est le cas un lundi ordinaire.

"Si nous considérons la liturgie comme une question pratique d'efficacité pastorale (...), nous risquons de faire de la liturgie une œuvre humaine, un ensemble de cérémonies plus ou moins réussies", a déclaré le cardinal Sarah.

Il a exalté la mémoire du pape Benoît XVI, chef de l'Église catholique de 2005 à 2013. "Que nous suivions cette grande et éblouissante étoile qu'était Joseph Ratzinger, le pape Benoît XVI, le seul érudit face à une armée de pseudo-liturgistes", a-t-il dit.

Cet article a été initialement publié par African News puis traduit par LeCatho | Lien original.

Quelle est ta réaction ?
J'adore
J'adore
0
J'aime
J'aime
0
J'aime pas
J'aime pas
0
Je déteste
Je déteste
0
Napo
Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Légitimiste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *