in , ,

Le cardinal Pell demande au Vatican de réprimander deux ecclésiastiques

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Le cardinal Pell demande au Vatican de réprimander deux ecclésiastiques

Le cardinal George Pell a demandé au bureau de la doctrine du Vatican d’intervenir et de réprimander deux ecclésiastiques catholiques européens de premier plan qui ont appelé à des changements dans l’enseignement catholique sur la sexualité et l’homosexualité.

Le cardinal Pell, qui a été condamné puis acquitté d’accusations d’abus sexuels dans son Australie natale, a déclaré qu’il comprenait que les pressions laïques en Allemagne forcent le débat sur l’homosexualité et d’autres questions brûlantes dans l’Église. Mais dans une interview accordée à KTV, l’agence de télévision catholique allemande, M. Pell a déclaré que l’Église ne pouvait pas suivre « les dictats changeants de la culture séculière contemporaine » et devait rester fidèle à sa foi.

M. Pell faisait référence aux récents commentaires sur la sexualité du cardinal luxembourgeois Jean-Claude Hollerich, président de la Commission des conférences épiscopales de l’Union européenne, et du chef de la conférence épiscopale allemande, qui ont été formulés dans le cadre du « chemin synodal » de l’Église allemande en matière de débat et de dialogue avec les laïcs.

M. Hollerich a déclaré que, selon lui, l’enseignement actuel de l’Église sur l’homosexualité n’est « plus correct » et ne repose pas sur la science. Dans une interview accordée à l’agence de presse allemande KNA, il a appelé à une « révision fondamentale de la doctrine« , notant que l’ouverture de François aux homosexuels pourrait ouvrir la voie à un changement.

À lire aussi | Le diocèse Allemand autorise les femmes à administrer le baptême

Par ailleurs, le chef de la conférence épiscopale allemande, l’évêque Georg Bätzing, a déclaré au magazine allemand Bunte que l’enseignement catholique doit changer en ce qui concerne la sexualité et les relations sexuelles avant le mariage, car personne ne le suit. À la question de savoir si les relations entre personnes de même sexe étaient autorisées, le prélat allemand a répondu : « Oui, c’est acceptable si c’est fait dans la fidélité et la responsabilité. Cela n’affecte pas la relation avec Dieu« .

Il a également indiqué qu’il était favorable à l’abolition du célibat des prêtres et à l’ordination des femmes, deux choses que le Vatican a catégoriquement rejetées mais qui ont été approuvées dans le processus synodal allemand.

Pell, qui était le principal ministre des Finances du Vatican avant de le quitter en 2017 pour être jugé en Australie, a appelé la Congrégation pour la doctrine de la foi à intervenir et à prononcer un jugement sur le « rejet en bloc et explicite » des enseignements de l’église sur l’homosexualité et le mariage monogame, dans un habillage inhabituel d’un collègue cardinal et évêque.

« L’Église catholique n’est pas une fédération lâche où différents synodes ou rassemblements nationaux et des dirigeants éminents peuvent rejeter des éléments essentiels de la tradition apostolique et rester imperturbables », indique une déclaration résumant les arguments de M. Pell. « Cela ne doit pas devenir une situation normale et tolérée« .

Le Vatican n’a pas commenté l’une ou l’autre des déclarations, bien qu’il ait exprimé son inquiétude quant au processus synodal allemand.

À lire en anglais sur Crux

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire