in , , , , , ,

Le père Camille Costa de Beauregard sera béatifié le 17 mai 2025

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Le prêtre français Camille Costa de Beauregard sera béatifié le 17 mai 2025 à la cathédrale de Chambéry, en Savoie.

L’annonce a été faite par les trois diocèses de Savoie, précisant que la messe de béatification sera présidée par le cardinal Marcello Semeraro, préfet du Dicastère pour les Causes des Saints. Déclaré vénérable par le pape Jean-Paul II en 1991, la béatification de Camille Costa de Beauregard a été autorisée suite à la reconnaissance d’un miracle qui lui est attribué, un décret promulgué par le pape le 14 mars 2024. Les diocèses de Savoie invitent tous les résidents de la région à se joindre à cet événement significatif pour la communauté catholique locale.

La béatification se déroulera un mois après le pèlerinage interdiocésain à Rome, pendant l’année du Jubilé, offrant aux fidèles l’opportunité de visiter les lieux que Camille Costa de Beauregard fréquentait en tant que séminariste dans la ville éternelle. Raphaëlle de Maisonneuve, déléguée épiscopale pour l’information des diocèses de Savoie, a indiqué que ce pèlerinage permettra aux croyants de marcher sur les pas de Camille Costa de Beauregard à Rome et d’explorer les endroits qui ont influencé sa vie et sa formation sacerdotale. Ainsi, la béatification constituera un événement majeur pour la communauté catholique de Savoie, qui honorera la vie et l’héritage de cet homme remarquable.

Né en 1841, Camille Costa de Beauregard a retrouvé la foi à l’âge de 22 ans après l’avoir perdue dans sa jeunesse. Formé au séminaire français de Rome, il était destiné à un brillant avenir ecclésiastique, mais a préféré devenir le quatrième vicaire de la cathédrale de Chambéry pour se dévouer aux ouvriers.

À lire aussi | Le cardinal Sarah déplore l’athéisme au sein de l’Église

Arrivé à Chambéry en 1867, année où la ville fut touchée par le choléra, Costa de Beauregard a pris en charge les enfants rendus orphelins par l’épidémie. À son orphelinat du Bocage, pouvant accueillir jusqu’à 125 enfants, il a adopté les méthodes éducatives des salésiens de Don Bosco, privilégiant les loisirs (théâtre, musique, sports, jeux) et la confiance mutuelle, contrairement à l’éducation stricte de l’époque.

Avant sa mort en 1910, la réputation de sainteté de Camille Costa de Beauregard s’était étendue bien au-delà de Chambéry, et sa cause de béatification fut introduite en 1925. Aujourd’hui, son héritage perdure à travers deux établissements salésiens : une maison d’enfance à caractère social et un lycée agricole.

Son miracle a été officiellement reconnu.

Le processus de béatification de Costa de Beauregard s’appuie en partie sur un miracle reconnu par le Pape François dans un décret du 14 mars 2024. En 1910, un jeune garçon du Bocage était gravement blessé à l’œil, et sa condition empirait. Une infirmière religieuse a eu l’idée d’appliquer un morceau de tissu ayant été en contact avec des objets du père Costa de Beauregard. Deux jours plus tard, au terme d’une neuvaine priant le prêtre fondateur, les médecins ont observé que l’œil du garçon avait guéri de manière miraculeuse après le retrait du tissu. Peu après, l’œil ne montrait plus de signes d’inflammation et avait retrouvé son aspect normal.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le cardinal Sarah déplore l'athéisme au sein de l'Église

Le cardinal Sarah déplore l’athéisme au sein de l’Église

La Sainte insubmersible qui a raté le Titanic

La Sainte insubmersible qui a raté le Titanic