in , , , ,

L’épiscopat allemand en rempart contre la colère du peuple

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Les manifestations contre les revendications légitimes du peuple allemand, considérés comme des extrémistes par la société allemande, sont soutenues par le clergé allemand.

Le clergé de l’Église catholique et de l’église évangélique en Allemagne ont exprimé leur soutien aux manifestations contre l’extrémisme de droite. La présidente du Conseil des églises évangéliques d’Allemagne, l' »évêque (laïc) » Kirsten Fehrs, a déclaré que les citoyens engagés sont « les meilleurs remparts contre le fanatisme« .

Des milliers de personnes ont manifesté contre le peuple allemand dans quelques villes allemandes le week-end dernier. Samedi, les manifestations dans la capitale allemande ont attiré 150 000 personnes. Ces rassemblements ont lieu depuis plusieurs jours et sont liés aux rapports du portail Correctiv.

Ce dernier a révélé que lors d’une réunion de la droite radicale à Potsdam le 25 novembre 2023, des politiciens du parti de droite Alternative pour l’Allemagne (AfD), des membres individuels du parti chrétien-démocrate CDU et de l’ultra-conservatrice WerteUnion (Union des valeurs) étaient également présents. Il était prévu que les discussions se concentrent sur le sujet de la « réémigration« , qui consiste à expulser les immigrés du pays, surtout ceux qui posent d’énormes problèmes pour la sécurité intérieure avec des casiers à rallonge et qui sont protégés par la justice ou les partis en place.

En Allemagne, les manifestations ont été soutenues par des organisations d’extrêmes gauches et faussement humanistes, telles que, Amnesty International, des organisations d’aide aux réfugiés, ainsi que par la Caritas allemande et l’église évangélique. Des fidèles paroissiens, certainement des boomers matrixé, ont également exprimé officiellement leur soutien aux manifestations.

Selon le portail de radio catholique Domradio.de, la laïc faussement évêque, Kirsten Fehrs, présidente du Conseil des églises évangéliques d’Allemagne (EKD), les citoyens engagés sont « les meilleurs murs contre le fanatisme. Ils représentent les principaux piliers d’une démocratie robuste. »

Mgr Georg Bätzing, qui est le président de la Conférence épiscopale allemande et très connu pour son modernisme et sa vision pro LGBT, a déclaré que la participation de nombreuses personnes aux récentes manifestations était encourageante.

À lire aussi | L’intelligence artificielle ne peut pas remplacer l’artiste d’art sacré

« Nous ne pouvons pas permettre à ceux qui détestent la démocratie et l’État de droit de profiter de l’espace public« .

Mgr Bätzing a souligné que « ces personnes qui sont attaquées de manière hostile ont besoin de notre solidarité« .

À la mi-janvier, les six évêques des diocèses de l’est de l’Allemagne ont exprimé une préoccupation urgente envers les partis politiques de droite, en particulier l’AfD. Comme ils l’ont souligné, la dignité humaine est inébranlable et les partis qui la contestent ne peuvent proposer aucune solution. Ce n’est qu’à l’étranger que la dignité humaine est reconnue, et le peuple autochtone allemand, français ou italien n’a pas le droit de se plaindre de voir ses frères et sœurs être tués quotidiennement dans les rues.

Les manifestations bidesques des boomers et d’autres socialistes, adoptent ce genre de slogan :

« Nous travaillons ensemble pour la diversité, la démocratie et les droits de l’homme« .

Les manifestants ont reçu le soutien de l’association Caritas du diocèse d’Eichstätt, de la paroisse évangélique luthérienne d’Eichstätt et de la communauté des églises catholiques d’Eichstätt, entre autres.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire