in , , , , , ,

Un Évêque espagnol fait une déclaration sur Garabandal

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

L’Évêque de Santander, Mgr Manuel Sánchez Monge, a déclaré à propos des événements extraordinaires de Garabandal que « ma position, comme celle de mes prédécesseurs, est que l’évaluation de Rome reste valable : « Il n’y a pas de signes de surnaturalité »« .

Les événements extraordinaires présumés ont eu lieu dans le petit village de San Sebastián de Garabandal entre 1961 et 1965.

En outre, il a reconnu avoir contacté le Centre d’études universitaires de San Pablo (CEU) pour exprimer son mécontentement parce qu’ils ne l’avaient pas consulté avant d’accueillir un événement de dévots des apparitions présumées.

« J’ai seulement fait savoir aux responsables du CEU, et non au Cardinal Osoro, que je n’aimais pas qu’ils ne m’aient pas consulté avant d’autoriser cet événement« , a déclaré le prélat à ACI Prensa, l’agence de presse espagnole de CNA.

L’Évêque de Santander abordait la controverse entourant un événement intitulé « Madrid avec Garabandal« , qui a eu lieu dans le restaurant d’un club sportif près de la capitale espagnole.

Les organisateurs, qui avaient prévu que l’événement se tienne au CEU San Pablo, ont annoncé le changement de lieu en précisant que c’était « pour des raisons indépendantes de la volonté des organisateurs« .

Certaines informations laissaient entendre que l’Évêque de Santander avait appelé l’Archevêque de Madrid, le Cardinal Carlos Osoro, pour faire pression sur le CEU afin que l’événement ne se déroule pas dans l’université fondée par l’Association catholique des propagandistes en 1933.

Dans une déclaration à ACI Prensa, l’Archevêché de Madrid a nié sa participation à cette controverse et a précisé que « ni le Cardinal Osoro ni personne de l’Archevêché n’a contacté la CEU ou l’organisation en relation avec cet événement.« 

Au début de son intervention lors de l’événement sur Garabandal, Jorge Fernández Díez, ancien ministre de l’Intérieur espagnol, a mentionné le fait que le lieu de l’événement avait été changé pour des raisons indépendantes de la volonté des organisateurs.

Les causes du transfert de l’événement, a-t-il dit, « sont les mêmes que celles qui torpillent depuis 61 ans le fait que la vérité sur ce qui s’est passé puisse faire l’objet d’une enquête rigoureuse.« 

« Nous avons le droit de pétitionner, de demander et de prier pour qu’une enquête sérieuse et rigoureuse soit menée par respect pour les fidèles et par respect pour la Vierge« , a-t-il souligné.

La responsabilité d’étudier ces faits est grave.

Le père Álvaro de Cárdenas, Prêtre du diocèse de Getafe, présent à l’événement, a déclaré à ACI Prensa que « l’Église a la grave responsabilité d’étudier les événements de Garabandal.« 

Selon lui, « si l’Église de Santander ignore sa grave obligation, l’Église de Rome devrait se charger de l’enquête » afin de « statuer sur son origine » et d’offrir une réponse concrète au peuple de Dieu.

Par le biais de l’initiative Garabandal está vivo, plus de 2 000 personnes ont signé une pétition qui demande à l’Évêque de Santander de promouvoir « une étude rigoureuse, à la lumière de l’Esprit Saint, de tout ce qui s’est passé à San Sebastián de Garabandal.« 

Que s’est-il passé à Garabandal ?

Les événements extraordinaires présumés se sont déroulés dans le petit village de San Sebastián de Garabandal entre 1961 et 1965. Là, quatre jeunes filles – Conchita, Jacinta, Mari Loli et Maricruz – ont affirmé avoir été témoins d’apparitions de saint Michel Archange et de la Vierge Marie.

À lire aussi | Film : La lutte du Cardinal Stefan Wyszyński contre le communisme

Ces événements ont attiré des foules qui prétendaient voir les jeunes filles (âgées d’environ 11 ans) en extase, en lévitation et autres phénomènes.

La déclaration de l’Évêque de Santander selon laquelle à Garabandal « il n’y a pas de signes de surnaturalité » est le message le plus explicite émis par l’épiscopat espagnol ces dernières années.

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register ( Lien de l’article ). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Voir aussi la chaîne du Média Chrétien sur des documents inédits de Garabandal.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Film : La lutte du Cardinal Stefan Wyszyński contre le communisme

Film : La lutte du Cardinal Stefan Wyszyński contre le communisme

Le nombre de catholiques a encore augmenté dans le monde

Le nombre de catholiques a encore augmenté dans le monde