in , , ,

Un diacre et un laïc blessés lors d’une attaque armée en Colombie

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Un diacre qui devrait être ordonné prêtre le mois prochain et un laïc ont été blessés tôt dimanche matin en Colombie lors d’une attaque par un groupe d’hommes armés qui ont tiré sur le véhicule dans lequel ils se trouvaient.

Le diacre Fredy Muñoz et le laïc Eider Bototo de la paroisse Saint Laurence de la ville de Caldono, dans le district administratif de Cauca en Colombie, revenaient du village de La Esmeralda où ils avaient mené une mission paroissiale. Caldono se trouve à environ 370 miles au sud-ouest de Bogota en voiture.

L’attaque a eu lieu vers 2h30 le 2 juillet. La voiture – qui a été touchée par 36 balles – appartient au pasteur, le père Javier Humberto Porras Gómez. La station de radio Blu Pacifico a tweeté que les victimes étaient gravement blessées.

Selon l’Association des conseils municipaux d’Ukawe Sx Nasa Cxhab, « alors qu’ils retournaient au siège municipal de Caldono, près de La Piscina, ils ont été interceptés par plusieurs hommes masqués qui ont tiré à l’aveuglette« .

L’archidiocèse de Popayán, où se trouve la municipalité de Caldono, a exprimé sa « profonde préoccupation » face à la violente attaque contre Bototo et Muñoz, « qui devait être ordonné prêtre le mois prochain« .

« Nous condamnons fermement cette attaque qui aurait pu faucher la vie de deux personnes qui, au nom de l’Évangile, sont totalement au service de cette communauté« , a déclaré l’archidiocèse dans un communiqué publié sur Facebook.

« Miraculeusement, leurs blessures ne mettent pas gravement leur vie en danger aujourd’hui. Leurs blessures nous rappellent cependant les blessures de toute la société civile du Cauca qui est victime de cette violence armée au-delà de tout principe de rationalité et de respect du droit international humanitaire« , a déclaré l’archevêché.

Selon le bureau du médiateur du peuple, la municipalité de Caldono est exposée à un risque extrême en raison de la présence de l’Armée de libération nationale (ELN) et des factions des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) qui ont refusé d’accepter l’accord de paix conclu en 2016 avec le gouvernement.

Selon l’alerte précoce 019-2022 du gouvernement, les personnes menacées par les groupes armés sont les communautés afro-colombiennes et indigènes, les fonctionnaires ethniques, les enfants, les étudiants, les femmes, les adolescents, les agriculteurs, les enseignants, les fonctionnaires, les défenseurs des droits de l’homme et les dirigeants communautaires.

À lire aussi | Étude : l’avortement n’a pas d’effet positif sur le psychisme des femmes

L’archidiocèse de Popayán a rappelé aux groupes illégaux que « la guerre a des paramètres, que tout n’est pas permis« .

« Cependant, en tant qu’Église catholique, nous réaffirmons notre engagement sans faille dans la recherche et la construction de la paix dans le Cauca et dans notre pays. Chaque acte de violence commis sur nos territoires exige de nous un engagement plus important à cette fin ; nous ne pouvons pas continuer à repousser le désir profond d’une Colombie réconciliée et pacifique« , conclut la déclaration.

La mission de vérification des Nations unies en Colombie a également condamné l’attentat et exprimé sa solidarité « avec l’Église catholique, promoteur fondamental de la construction de la paix et de la réconciliation dans les territoires« .

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Étude : l'avortement n'a pas d'effet positif sur le psychisme des femmes

Étude : l’avortement n’a pas d’effet positif sur le psychisme des femmes

Rassemblement pour la messe de béatification de Mgr Sheen

Rassemblement pour la messe de béatification de Mgr Sheen