in , , , ,

Un cardinal italien réintégré par le pape malgré un procès

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Un cardinal italien réintégré par le pape malgré un procès

Le cardinal italien, au centre d’un procès historique du Vatican pour corruption et mauvaise gestion, a déclaré dimanche que le pape François l’avait invité au consistoire pour la création de 21 nouveaux cardinaux, qui se tiendra samedi 27 août à Rome.

« Samedi, le pape m’a téléphoné pour me dire que je serai réintégré dans mes fonctions cardinalices et pour me demander de participer à une réunion avec tous les cardinaux qui se tiendra dans les prochains jours à Rome« , aurait déclaré le cardinal Angelo Becciu dimanche, lors d’une messe privée célébrée devant un groupe de fidèles dans le Golfo Aranci, en Italie, où il est en vacances.

Il a raconté cette histoire aux personnes présentes pour expliquer pourquoi il ne pourra pas « être présent » lors de la messe de dimanche prochain car il sera « occupé à Rome« .

L’avocat du prélat, Ivano Iai, a confirmé l’information à un média local : « Une invitation est arrivée du Vatican au Consistoire pour la création de nouveaux cardinaux qui se tiendra du 27 au 30 août. C’est la première fois, depuis le 24 septembre 2020, que Son Éminence est convoquée à un Consistoire. Il s’agit en effet d’une prérogative des cardinaux, et ces fonctions, il y a deux ans, avaient été gelées par le pape François à la suite d’événements judiciaires.« 

Becciu avait été démis de ses fonctions de cardinal – bien qu’il ait conservé le titre – et peu après, le procès contre lui et neuf autres personnes a été annoncé. Il était centré sur le scandale entourant l’achat par le Vatican d’une propriété à Londres, et plus particulièrement sur les millions d’euros versés en honoraires aux intermédiaires qui ont organisé la transaction. M. Becciu est accusé de détournement de fonds et d’abus de pouvoir, mais nie avec véhémence tout acte répréhensible.

En raison de sa suspension, il n’a pas été invité à assister au consistoire de novembre 2020.

M. Becciu était à la tête du bureau des saints du Vatican lorsque le pape François lui a demandé de se retirer. À l’époque, le Vatican n’avait fourni aucun détail, se contentant d’annoncer en une phrase la démission de Becciu de son poste de préfet de la Congrégation pour la cause des saints « et de ses droits liés au cardinalat« .

Becciu est également l’ancien commandant en second de la secrétairerie d’État du Vatican. François l’a fait cardinal en 2018.

Renoncer aux droits et privilèges liés au cardinalat signifie qu’il est toujours un prêtre en règle, mais il ne peut pas, par exemple, prendre part à un éventuel conclave pour trouver le successeur du pape François, ni occuper un poste à la Curie romaine, le gouvernement central de l’Église catholique.

Seule une poignée de cardinaux au cours de l’histoire ont vu leurs privilèges supprimés. Le cardinal américain Theodore McCarrick a été entièrement retiré du Collège des cardinaux en juillet 2018, avant d’être déchu de la prêtrise, en raison d’allégations d’abus sexuels sur des mineurs.

En 2015, le défunt cardinal écossais Keith O’Brien a renoncé à ses droits et privilèges de cardinal après que des prêtres non identifiés ont allégué des inconduites sexuelles à son encontre. O’Brien a toutefois été autorisé à conserver le titre de cardinal et il est mort en tant que membre du Collège des cardinaux.

Le « procès du siècle » du Vatican ne devrait pas se terminer de sitôt ; en juin, les juges ont annoncé que l’accusation et les défendeurs prévoyaient d’appeler plus de 200 témoins.

Au cœur de l’affaire se trouve l’achat controversé par la Secrétairerie d’État du Vatican d’une propriété située au 60 Sloane Avenue, dans le quartier huppé de Chelsea à Londres, qui, selon les procureurs du Vatican, a coûté à l’Église 350 millions d’euros provenant en partie de dons à une organisation caritative papale appelée Peter’s Pence.

Bien que le bureau de presse du Saint-Siège n’ait pas encore confirmé l’affirmation de Becciu, il ne serait pas surprenant qu’elle soit vraie, car le pape François a exprimé son soutien au cardinal disgracié depuis qu’il a accepté sa démission, allant même jusqu’à dire la messe au domicile du cardinal le Jeudi saint de 2021.

À lire aussi | L’Église s’oppose à la légalisation de l’euthanasie en Argentine

À la fin de l’année dernière, François a parlé de Becciu lors d’une interview à la radio : « J’espère de tout mon cœur qu’il est innocent. En outre, il a été l’un de mes collaborateurs et m’a beaucoup aidé. C’est une personne pour laquelle j’ai une certaine estime en tant que personne, c’est-à-dire que mon souhait est qu’il s’en sorte bien. … En tout cas, la justice décidera.« 

Cet article a été publié originellement par le Crux Now ( Lien de l’article ). 

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire