Comment faire le Carême catholique en 2022 ?
in , , , , , ,

Comment faire le Carême catholique en 2022 ?

Comment faire le Carême catholique en 2022 ?

Vous êtes un peu perdu ? Vous ne savez pas comment faire le Carême catholique ? Voyons ensemble ce qu’il y a à savoir.

Introduction

Le Carême débute le jour du Mercredi des cendres et dure jusqu’à la fête de Pâques. Cette année, il commencera le mercredi 2 mars 2022 et finira le dimanche 17 avril 2022 à Pâques.

Monseigneur l’Archevêque et Comte de Lyon disait aux fidèles en 1789 :

« Rappelez-vous les jours anciens de la Monarchie, interrogez vos pères, interrogez vos ancêtres et ils vous répondront, que dans une de leurs mémorables assemblées, l’un de nos plus grands Rois publia ce Capitulaire remarquable :

« Quoique tous les jours la prière et l’abstinence soient recommandées ; cependant, dans le temps du Carême il faut, avec plus d’exactitude, pratiquer les jeûnes et l’abstinence. » »

C’est quoi le Carême enfaite ?

Le Carême célèbre la résurrection du Christ. Le Carême dure quarante jours, en souvenir de la retraite de Jésus dans le désert où il s’était retiré pour préparer sa mission. Selon la tradition, pendant ces quarante jours, les fidèles sont donc invités à prier et jeûner en pratiquant la charité et en faisant de petits sacrifices. Ces actes permettent alors de se rapprocher de Dieu. 

Le nombre 40 revêt une grande importance dans la Bible, il est évoqué dans plusieurs passages bibliques :

• référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte
et son entrée en terre promise ;

• référence aussi aux quarante jours passés par Notre Seigneur Jésus-Christ au désert (Matthieu 4, 1-11) entre son baptême et le début de sa vie publique ;

• référence au nombre de jours que compte le Carême, période préparatoire à Pâques et à la
célébration pascale : du mercredi des Cendres à la veille du jour de Pâques.

À lire aussi | Documents inédits concernant les apparitions de Garabandal en Espagne

Le jeûne durant le Carême

Le jeûne consiste à faire un seul repas pendant la journée, avec une alimentation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas, sauf en cas de maladie.

Vous pouvez également, jeûner à l’eau seulement, c’est ce que je fais, ainsi je n’oublie jamais la prescription de ne pas manger de viande le vendredi. Certains aussi le font à l’eau et au pain, c’est une occasion de faire votre propre pain en famille et de le partager ensemble après.

Le jeûne que je demande, dit le Seigneur par la bouche d’Isaïe, le jeûne que j’approuve, n’est-ce pas plutôt celui-ci ?

« Déchargez de leurs fardeaux ceux qui en sont accablés. Rompez le joug de l’esclave. Brisez les fers du prisonnier. Partagez votre pain avec le pauvre affamé. Donnez l’hospice au voyageur et à l’étranger. Couvrez la nudité de l’homme sans vêtements. Ne méprisez pas vos frères et vos semblables.« 

Calendrier fournit par le Discord Saint Jean-Marie Vianney

Calendrier du Carême Catholique de 2022
Calendrier du Carême Catholique de 2022

La charité au prochain par l’aumône

Ceci est valable chaque jour de l’année, mais durant le carême, il prend une place importante.

Pour que nos aumônes soient méritoires & agréables à Dieu, il faut aller, autant que l’on peut, au devant des besoins des pauvres, pour les soulager, leur donner en abondance autant que la fortune & la condition le permettront ; enfin dans l’exercice de la charité, suivre les règles de la modestie & de l’humilité chrétienne. Aumônes prévenantes ; Aumônes magnifiques ; Aumônes humbles & modeste ; voila les trois conditions qui les rendent infiniment agréables à Dieu.

Il faut prévenir les besoins des pauvres par la compassion & la curiosité. Cette prévention épargne la honte qu’ils auraient de demander. C’est en quoi le fort & l’emploi des richesses est très glorieux. Il y a tant de danger que les aumônes ne se fassent par vanité, que Jésus-Christ a toujours pris soin d’en avertir les riches et de leur donner en sa personne, l’exemple d’une miséricorde modeste. Il veut dans l’évangile qu’on fasse l’aumône en secret.

Que dit l’Église ?

CONSTITUTION APOSTOLIQUE PAENITEMINI DU SUPRÊME PONTIFE PAUL VI SUR LE JEÛNE ET L’ABTINENCE

Par conséquent, ce qui suit est déclaré et établi :

I. 1. Par la loi divine, tous les fidèles sont tenus de faire pénitence.

  1. Les prescriptions du droit ecclésiastique concernant la pénitence sont totalement réorganisées selon les normes suivantes :

II. 1. Le temps du Carême conserve son caractère pénitentiel. Les jours de pénitence à observer obligatoirement dans toute l’Eglise sont tous les vendredis et le mercredi des Cendres, c’est-à-dire les premiers jours de la « Grande Quaresima » (Grand Carême), selon la diversité des rites. Leur observance substantielle engage gravement.

  1. Outre les facultés mentionnées aux VI et VIII concernant la manière d’accomplir le précepte de pénitence ces jours-là, l’abstinence doit être observée chaque vendredi qui ne tombe pas un jour d’obligation, tandis que l’abstinence et le jeûne doivent être observés le mercredi des Cendres ou, selon les diverses pratiques des rites, le premier jour de la « Grande Quaresima » (Grand Carême) et le Vendredi Saint.

III. 1. La loi d’abstinence interdit l’usage de la viande, mais non celui des œufs, des produits du lait et des condiments à base de graisse animale.

  1. La loi du jeûne n’autorise qu’un seul repas complet par jour, mais n’interdit pas de prendre un peu de nourriture le matin et le soir, en respectant – en ce qui concerne la quantité et la qualité – les usages locaux approuvés.

IV. Sont liés à la loi de l’abstinence ceux qui ont atteint l’âge de 14 ans. A la loi du jeûne sont tenus les fidèles qui ont accompli leur 21ème année et jusqu’au début de leur 60ème année.

En ce qui concerne ceux qui sont d’un âge moins avancé, les pasteurs d’âmes et les parents veilleront avec un soin particulier à ce qu’ils soient éduqués à un véritable sens de la pénitence.

B. Substituer à l’abstinence et au jeûne, en tout ou en partie, d’autres formes de pénitence et surtout les œuvres de charité et les exercices de piété.

Source : Paul VI ; Monseigneur Yves-Alexandre Archevêque de Lyon 1789 : Église Catholique

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire