L'Archidiocèse mexicain partage la toute première photo de Notre-Dame de Guadalupe
in , , , , , ,

L’Archidiocèse mexicain partage la toute première photo de Notre-Dame de Guadalupe

L’Archidiocèse primatial de Mexico a partagé la première photographie jamais prise de l’image originale de Notre-Dame de Guadalupe, qui est miraculeusement apparue sur la tilma (poncho) de Saint Juan Diego en 1531.

Dans un post Facebook, l’Archevêché a déclaré que « l’après-midi du 18 mai 1923, le photographe Manuel Ramos a eu l’honneur d’être le premier à photographier l’image de la Vierge de Guadalupe directement à partir de l’ayate (poncho) de Juan Diego, sans le verre de protection« .

« L’occasion s’est présentée grâce au changement du cadre en plus d’autres réparations dont l’image avait besoin pour sa conservation après l’attaque qu’elle a subie le 14 novembre 1921, lorsqu’une bombe de dynamite a explosé sous l’icône« , explique l’Archevêché.

Le matin du 14 novembre 1921, Luciano Perez Carpio, un employé du Secrétariat privé de la Présidence, a placé une bombe à l’intérieur d’un arrangement floral sur l’autel, à quelques mètres de l’endroit où l’image de Notre-Dame de Guadalupe était accrochée au mur de la vieille basilique, aujourd’hui connue sous le nom d’Église expiatoire du Christ-Roi.

Vers 10 h 30, la bombe a explosé, endommageant les marches de l’autel et les chandeliers en laiton. Un crucifix en fer et en bronze pesant plus de 25 kg est tombé sur le sol, plié en arrière par la force de l’explosion.

L’image miraculeuse de la Vierge n’a pas été endommagée et le verre protégeant l’image de la Vierge n’a même pas été brisé, bien que le reste de l’église ait subi d’importants dommages.

Le crucifix est exposé au public à l’arrière de la nouvelle basilique et est connu sous le nom de « Saint Christ de l’attaque« .

Une année Sainte commémorant l’attentat a débuté le 14 novembre 2021 dans la basilique de Guadalupe, et cette période de grâce se terminera le 20 novembre de cette année.

L’Archidiocèse de Mexico a noté le grand impact que la photographie de l’image de Notre-Dame de Guadalupe a eu pour Manuel Ramos.

« Sa dévotion a augmenté et il a commencé à s’impliquer davantage dans la photographie des événements de l’Église, comme le centenaire de l’apparition de la Vierge.« 

« Il convient de noter que les photographies prises à partir du tissu sont devenues les images officielles de la Vierge de Guadalupe, images qui ont été largement diffusées parmi les dévots au cours des années 1920 et 1930« , a déclaré l’archidiocèse.

La Vierge Marie est apparue à plusieurs reprises en 1531 à Saint Juan Diego, un Aztèque converti au catholicisme, dans son Mexique natal. La Vierge métisse, connue sous le nom de Notre-Dame de Guadalupe, a parlé à Juan Diego avec douceur, comme une mère, et dans sa langue maternelle.

Le 12 décembre, lors de sa dernière apparition à Juan Diego, elle lui ordonna de cueillir les roses qui poussaient hors saison en décembre sur la colline de Tepeyec et de les apporter à l’Évêque comme preuve de sa demande de construction d’une Église à cet endroit. Lorsque Juan Diego laissa tomber les roses de sa tilma, l’image miraculeuse de Notre-Dame de Guadalupe y apparut, convainquant l’évêque, Fray Juan de Zumárraga.

À lire aussi | Le mystère de la Trinité et l’Ancien Testament

Près de 500 ans plus tard, l’image originale de Notre-Dame de Guadalupe est conservée dans son sanctuaire à Mexico.

Depuis lors, le tilma est vénéré par des millions de personnes chaque année, et l’image de Notre-Dame de Guadalupe est devenue omniprésente dans la culture mexicaine.

Cet article a été publié originellement et en anglais par le Catholic World Report (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire