in , , , ,

Les forces armées espagnoles ont licencié un capitaine

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Les forces armées espagnoles ont licencié un capitaine

Les forces armées espagnoles ont licencié un capitaine de l’armée après la diffusion d’une vidéo montrant une trentaine de soldats de l’unité de l’officier s’agenouillant devant le mausolée de la Vallée des morts, le plus puissant symbole existant de la dictature de feu le général Francisco Franco.

Le ministère de la Défense a déclaré jeudi que le capitaine avait été licencié quelques heures après la publication de la vidéo sur les médias sociaux et qu’une enquête sur l’incident serait menée dans les 48 heures.

La vidéo publiée par un groupe de l’armée pro-démocratie montrait les soldats agenouillés, fusil à la main, sur les marches de l’esplanade du mausolée, tandis qu’un prêtre les bénissait.

De nombreuses personnes ont considéré que cette vidéo ternissait la réputation d’État laïque de l’Espagne et plusieurs partis politiques ont demandé une explication à la ministre de la Défense, Margarita Robles.

À lire aussi | La tombe du bienheureux Carlo Acutis rouverte définitivement au public

Le mausolée grandiose – avec une croix imposante visible à des kilomètres – était le lieu de sépulture de Franco et a toujours été un sanctuaire vénéré pour ses partisans d’extrême droite. En 2019, le gouvernement socialiste a ordonné le retrait des restes de Franco en vertu d’une loi qui interdisait l’exaltation du dictateur sur le site.

Cette décision a répondu à un désir vieux de plusieurs décennies de nombreux Espagnols qui considéraient le mausolée de Franco comme un affront à ses victimes et à la position de l’Espagne en tant qu’État démocratique moderne. Des milliers de prisonniers politiques qui ont travaillé à la construction du mausolée près de Madrid y sont enterrés sans identification.

Franco a dirigé l’Espagne de 1939 à 1975, après avoir mené, avec d’autres officiers, une insurrection militaire contre le gouvernement démocratique espagnol en 1936, ce qui a déclenché une guerre civile de trois ans. L’armée et l’Église catholique ont constitué l’épine dorsale du régime de Franco jusqu’à la mort du dictateur en 1975.

Ces dernières années, il y a eu des incidents isolés impliquant des officiers de l’armée à la retraite critiquant le gouvernement et exprimant leur nostalgie du régime franquiste.

À lire en anglais sur APnews

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire